Après la gestion douloureuse de la finale de la Ligue des champions au Stade de France par les autorités françaises et l’UEFA, les fans de Liverpool ne décolèrent pas. Ils prévoient d’effectuer une action en justice en masse contre l’instance européenne.

Un véritable fiasco. C’est le mot qui vient automatiquement à l’esprit au moment d’évoquer la dernière finale de la Ligue des champions – entre Liverpool et le Real Madrid (0-1, le 28 mai dernier) – dans l’esprit des fans de Liverpool. Alors il y a évidemment le résultat, bien sûr, qui n’arrange rien (Liverpool a été battu), mais c’est surtout la gestion de l’événement qui met hors d’eux des milliers de fans.

Daprès les informations du Guardian, 1.700 supporters des Reds ont contacté des cabinets d’avocats pour traîner en justice l’UEFA. L’instance est jugée par de nombreux fans reponsable des blessures physiques, traumatismes psychologiques, et même d’un stress post-traumatique, presque quatre mois après l’événement. Certains déclarent avoir eu des côtes cassées lors d’écrasements. La plupart souffrent d’anxiété, voire de troubles encore plus graves.

La police et l’UEFA pointe la responsabilité des fans de Liverpool, qui se défendent

Le gouvernement français, la police et l’UEFA se sont accordés dans un premier temps pour dire que de nombreux fans de Liverpool se sont présentés avec de faux billets, causant un important trouble à l’ordre public et au déroulement de l’événement. Une version largement contestée par les fans des Reds qui « ont constamment appelé à une enquête complète et indépendante, pour établir la vérité et tirer des leçons afin d’éviter de futures catastrophes », écrit le Guardian.

Les supporters anglais ont conté un récit bien différent des événemets de ce soir du 28 mai 2022. Ils évoquent d’abord un itinéraire alternatif dangereux vers lequel ils ont été dirigés. Un chemin qui aurait mené à un périmètre étroit où les fans se sont accumulés, mettant en péril la sécurité d’autrui. De nombreuses personnes ont raconté avoir été écrasées et visées par des gaz lacrymogènes.

« Certains craignaient pour leur vie »

Gerard Long, associé chez Binghams solicitors (célèbre cabinet d’avocats britannique) à Liverpool, a déclaré au Guardian que plus de 1.300 personnes avaient manifesté leur intérêt pour une action de masse potentielle, la plupart souffrant de traumatismes psychologiques.

Un autre cabinet d’avocat, le Leigh Day, a enregistré l’intérêt de 400 personnes qui étaient au match pour soutenir Liverpool, a déclaré Jill Paterson, l’associée à la tête de l’action potentielle du groupe. Elle a déclaré que les clients avaient signalé avoir « subi des traumatismes et des blessures physiques, notamment des fractures et des ecchymoses dues aux écrasements aux tourniquets, et des blessures après avoir été frappés avec des matraques et des boucliers de police. »

Liverpool a soutenu ses supporters

Le club de Liverpool a déclaré cette semaine avoir envoyé les témoignages de 8.500 supporters à « l’enquête indépendante » de l’UEFA sur le fiasco. L’UEFA avait déclaré s’excuser « auprès de tous les fans qui ont dû vivre ou être témoins de situations effrayantes et pénibles ce soir-là. Aucun fan de football ne devrait être mis dans cette situation, et cela ne doit plus se reproduire. » Par ailleurs l’instance européenne a refusé de répondre aux questions du Guardian.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #supporters #Liverpool #envisagent #une #action #massive #contre #lUEFA

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)