Avant le déplacement de Nice au Parc des Princes pour y défier le PSG, Jean-Pierre Rivère a confirmé que la piste menant à Mauricio Pochettino pour le poste d’entraîneur n’existait pas.

Jean-Pierre Rivère tenait à mettre les choses au clair. Quelques minutes avant le coup d’envoi de PSG-Nice au Parc des Princes, le président du Gym a fait le point sur de nombreux dossiers, dont celui de l’entraîneur, Lucien Favre. Un temps sur la sellette en raison des mauvais résultats du début de saison, l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund était donné sur le départ. Pour le remplacer, le nom de Mauricio Pochettino avait été évoqué.

« Je n’ai jamais rencontré Pochettino »

Au micro de Canal+, Jean-Pierre Rivère a démenti les informations qui faisaient état de contacts avancés avec le technicien argentin pour remplacer Lucien Favre. « Il n’y a pas eu d’histoire Lucien Favre, jure-t-il. Je ne sais pas pourquoi il y a eu une information sortie sur Pochettino où il était écrit que je devais le rencontrer. J’avais pris deux jours off et je n’ai jamais rencontré Pochettino. Mais c’est comme ça, c’est le football. Non, on ne donne pas un objectif à un coach. On met tout en œuvre avec lui tous ensemble pour remonter la pente. On est mal parti voire très mal parti, mais il n’y a pas d’objectifs ni de place ni de points, on essaye de travailler pour performer le plus possible. ça ne va pas être facile mais on est là pour ça, tous ensemble. »

>> Suivez les dernières infos mercato en direct

Lucien Favre serein

Malgré huit points en huit matchs, l’entraîneur de l’OGC Nice a plutôt bien vécu la trêve internationale, malgré les nombreuses rumeurs de départ dont il a fait l’objet. « J’ai très bien vécu ces derniers jours. Les rumeurs sont les rumeurs, je connais ça, il n’y a aucun problème, a indiqué l’entraîneur des Aiglons, finalement maintenu à son poste. On a eu une réunion avec les dirigeants, où le directeur sportif s’est exprimé, c’était bien », avait-il confié en conférence de presse avant le match face à Paris.

Passé à l’OGC Nice entre 2016 et 2018, Lucien Favre avait rebondi au Borussia Dortmund, connaissant un licenciement en décembre 2020. « J’ai l’habitude, j’en ai vu d’autres. C’était une discussion avec tous les joueurs, tout le staff, c’était convaincant, a précisé Favre sur sa situation actuelle et la réunion du club azuréen. Un licenciement arrive dans la carrière de tous les entraîneurs. Il faut continuer d’avancer. »

Après le PSG, Nice se déplacera en République Tchèque jeudi pour affronter Slovacko en Ligue Europa Conférence. Puis avant de recevoir ce même adversaire le jeudi suivant, les Aiglons accueilleront Troyes en Ligue 1 le dimanche. Avec le déplacement à Auxerre le 16 octobre, ce sont cinq affiches qui attendent les Niçois en l’espace de seize jours.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Rivère #nie #avoir #lintention #remplacer #Lucien #Favre

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)