Après la victoire de la Suisse vendredi contre la Serbie (3-2) au Mondial, Granit Xhaka a enfilé le maillot de son coéquipier Ardon Jashari. Un geste controversé, même si le capitaine de la Nati assure qu’il n’y avait « absolument aucune pensée politique ».

Granit Xhaka l’assure : il n’a voulu provoquer personne. Mais tout le monde n’est pas obligé de le croire. Vendredi soir, après la victoire de la Suisse contre la Serbie (3-2), synonyme de qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, le capitaine de la Nati a fait parler de lui. Au moment de fêter ce succès avec ses supporters, il a enfilé le maillot de son jeune coéquipier Ardon Jashari. Un geste controversé car le nom de Jashari fait également référence à Adem Jashari, une des grandes figures de la résistance albanaise au Kosovo. Tué par l’armée serbe en 1998, il est devenu un héros national : l’aéroport de Pristina porte notamment son nom.

« Aucune pensée politique », selon Xhaka

La famille de Xhaka, comme celle de Xherdan Shaqiri, est originaire du Kosovo, une ancienne province de Serbie majoritairement peuplée d’Albanais. Dix ans après un conflit qui fut la dernière guerre ayant conduit à l’explosion de l’ex-Yougoslavie, le Kosovo a déclaré son indépendance en 2008. Mais celle-ci n’est pas reconnue par la Serbie, qui considère toujours le Kosovo comme partie intégrante de son territoire, et les relations entre Belgrade et Pristina sont exécrables. En 2018, la Suisse avait déjà dominé les Serbes (2-1) au Mondial dans une ambiance tendue. Xhaka et Shaqiri avaient fêté leurs buts en mimant des deux mains l’aigle du drapeau albanais, provoquant l’ire de la Serbie. Ils avaient été sanctionnés par la Fifa, écopant d’une amende.

Vendredi, Shaqiri a de nouveau marqué. S’il n’a cette fois pas fait le signe de l’aigle, il a mis le doigt sur la bouche comme pour intimer le silence aux supporters serbes en première mi-temps. Xhaka, lui, a donc affiché le maillot de Jashari. « Il n’y a absolument aucune pensée politique derrière cela, s’est toutefois défendu le milieu d’Arsenal dans des propos rapportés par Blick. Ardon (Jashari) est un garçon que j’apprécie beaucoup et avec lequel je passe beaucoup de temps tous les jours. A son âge, j’étais presque au même stade que lui et il prend beaucoup de conseils auprès de moi. Je lui ai promis que si je marquais un but ou si nous gagnions, je mettrais son maillot. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #pourquoi #maillot #enfilé #par #Xhaka #fin #match #fait #polémique

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)