Quinze joueuses espagnoles ont quitté le rassemblement de leur équipe nationale, en conflit avec leur sélectionneur. Le mail envoyé par les joueuses à leur fédération a été dévoilé par La Ser.

« Actuellement, je ne me vois pas en mesure d’être une joueuse sélectionnable pour notre équipe nationale et pour cette raison, je demande à ne pas être appelé jusqu’à ce que cette situation soit inversée » ont écrit les quinze joueuses concernées, par mail, à leur fédération en signe de protestation.

La sélection féminine espagnole est en plein chaos, près des trois quarts de l’équipe sont en conflit avec le sélectionneur, au point de renoncer à porter le maillot de la Roja.

La Fédération espagnole de football (RFEF) a annoncé jeudi qu’elle apportait son soutien au sélectionneur. Selon un communiqué de la RFEF, les quinze footballeuses ont chacune envoyé le même e-mail.

Un mail sans équivoque

La Ser s’est procuré le contenu du courriel. Il est très explicite et sans équivoque. Le problème est profond et tant que le sélectionneur sera en place, la situation ne se résoudra pas.

« Par la présente, j’informe qu’en raison des événements recents dans la sélection espagnole et la situation en générale, des faits dont vous avez connaissance, qui affectent de manière importante mon état émotionnel, et par conséquent ma santé, (…) je ne me vois pas en mesure d’être une joueuse sélectionnable pour notre équipe nationale et pour cette raison, je demande à ne pas être appelé jusqu’à ce que cette situation soit inversée » ont-elles écrit à leur fédération.

Cependant les joueuses précisent que leur « engagement pour l’équipe était, est et sera toujours total. » La porte n’est donc pas définitivement fermé. Le sort de la sélection semble désormais entre les mains de la fédération, qui a pour le moment décidé de soutenir son sélectionneur sans que l’on, sache encore ce que reprochent précisément les joueuses au sélectionneur.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #mail #envoyée #par #les #joueuses #leur #fédération #dévoilé

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)