L’OM cherche à renforcer son effectif afin de briller lors de la prochaine Ligue des champions. Parmi les profils recherchés lors du mercato estival, le club phocéen s’intéresserait à Luis Muriel, une valeur sûre de Serie A avec l’Atalanta.

Le feu vert de la DNCG n’est pas encore arrivé mais l’OM s’active déjà pour préparer son mercato estival. Au-delà de simplement compenser le départ de Boubacar Kamara au milieu ou une éventuelle vente de Bamba Dieng, le club phocéen compte bien se renforcer en vue de la saison prochaine et de son retour en Ligue des champions.

Outre Axel Witsel ou Nico Gonzalez, Marseille suivrait Luis Muriel, selon la presse italienne. Un dossier loin d’être bouclé, l’attaquant colombien ne manquant pas de prétendants, mais qui en dit long sur les ambitions du club présidé par Pablo Longoria.

>> Les infos et rumeurs du mercato en direct sur RMC Sport

Un buteur fiable en Serie A

Un peu à l’image du recrutement d’Arkadiusz Milik en janvier 2021, l’OM espère attirer un joueur de renom en Ligue 1. Mais à l’inverse du Polonais à Naples, Luis Muriel n’est pas indésirable à l’Atalanta. Acheté par la Dea pour près de 20 millions d’euros en 2019, le Colombien s’est forgé une solide réputation en Italie. Ses statistiques honorables – il reste sur quatre saisons en marquant au moins dix buts – l’ont bien aidé.

Malgré quelques petits physiques qui lui ont fait raté une dizaine de matchs lors de la saison écoulée avec le club lombard, Luis Muriel s’est encore illustré face au but avec 14 buts en 39 apparitions toutes compétitions confondues. Vif et adroit techniquement, le Colombien de 31 ans s’est aussi fait remarquer dans son apport pour le collectif avec dix offrandes pour ses coéquipiers.

Pas indispensable à Bergame

Difficile alors de comprendre pourquoi l’Atalanta souhaite s’en séparer. Pourtant, Luis Muriel est bien sur le départ pendant l’été. La faute, en partie à une situation contractuelle favorable au joueur. Libre en juin 2023, le Sud-Américain pourra négocier comme il l’entend avec le club de son choix dès le mois de janvier. Afin de ne pas le laisser partir gratuitement, la Dea risque donc de le vendre pendant le mercato estival.

>> La Serie A est à suivre via l’offre RMC Sport-beIN SPorts

Surtout que, sportivement, le buteur n’est pas considéré comme intouchable par sa direction. Malgré ses statistiques correctes, Luis Muriel s’est contenté d’un rôle de joker de luxe avec seulement 23 titularisations dont 4 en Ligue Europa. En Italie, la presse s’est même régalée de sa relation tumultueuse avec le bouillant Gian Piero Gasperini. A tel point que le technicien transalpin s’est vu contraint de nier publiquement un quelconque problème avec le Colombien en mars.

« Je décide de la composition d’équipe en essayant de comprendre ce qu’il faut faire sans changer notre identité, lançait Gasperini à la presse en marge d’un match européen contre Leverkusen. Pour moi, il n’y a aucun problème concernant Muriel. C’est un gars positif. »

Des prétendants et un prix élevé

Malgré les mots rassurants de son entraîneur en cours de saison, Luis Muriel semble pourtant bel et bien sur le départ. En Italie, la possibilité d’un échange avec Moise Kean a beaucoup fait parler. Mais l’affaire aurait capoté en raison du salaire de l’attaquant italien de la Juventus, jugé trop élevé par l’Atalanta. L’OM est prévenu: le Colombien dispose d’une belle cote. Et l’Atalanta compte bien en profiter pour récupérer un joli chèque en cas de départ. Selon la Gazetta dello Sport, la Dea ouvrirait les négociations autour de 15 millions d’euros.

Reste à savoir si la direction marseillaise tentera bien sa chance pour le buteur. Certes, le prix peut paraître élevé pour un joueur qui ne constitue pas une solution d’avenir. Mais contrairement à de nombreux joueurs phocéens, Luis Muriel a l’habitude des joutes européennes et a déjà joué 47 matchs de Coupe d’Europe. Un surplus d’expérience dont Marseille aurait bien besoin pour s’éviter une nouvelle saison galère en Ligue des champions.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #vaut #Luis #Muriel #lattaquant #lAtalanta #évoqué #Marseille

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)