L’ancien attaquant de Tottenham, le Bulgare Dimitar Berbatov, s’est exprimé sur le feuilleton Harry Kane, annoncé à Manchester City depuis plusieurs semaines. Selon lui, l’Anglais a sous-estimé la capacité de négociation de son président Daniel Levy, connu pour être très dur en affaires.

Qui de mieux qu’une ancienne gloire des Spurs, un attaquant qui plus est, pour donner son avis sur la situation vécue par la star actuelle ? Dans un entretien accordé à un site de paris sportifs du Royaume, Dimitar Berbatov a donné sa version des choses sur le feuilleton Harry Kane, qui attire tous les regards en Angleterre depuis maintenant plusieurs semaines. D’autant que le feuilleton a pris un autre tournant mercredi après la confirmation que ce dernier ne sera pas du déplacement au Portugal pour y défier Paços de Ferreira lors des barrages de la Ligue Europa Conference, nouvelle compétition créee par l’UEFA.

Selon le Bulgare, auteur de 46 buts en 102 matchs avec Tottenham, le capitaine de la sélection anglaise « est dans une situation difficile », tiraillé entre le fait de pouvoir aider son équipe et, d’un autre côté, en colère après le non-respect de la promesse formulée entre lui et son président en fin de saison dernière. Celle-ci portait sur le fait qu’en cas d’absence de trophées et de non-qualification en Ligue des champions, la direction des Spurs ouvrirait la porte à Kane, ce qu’ils ne semblent pas enclins à faire.

« Le seul moyen pour que Kane parte, c’est que City donne à Daniel Levy ce qu’il veut »

Et cette situation ne semble pas surprendre Berbatov : « l’entourage d’Harry n’aurait pas du être aussi naïf avec cette situation parce que le football est un business. Bien sûr, on aime les gentlemen qui se serrent la main en disant : ‘tu as ma parole’, mais parfois cela ne marche pas comme cela et tu deviens furieux. Il faut anticiper les choses et avoir un plan pour éviter que cela se passe mal. »

Le Bulgare ne voit désormais qu’une seule option pour Kane afin de rejoindre Manchester City : « que les Citizens donnent à Daniel Levy ce qu’il veut. Connaissant comment il fait des affaires, c’est la seule chose qui peut conduire à un départ de Kane, car le président va être dur jusqu’à la dernière minute du mercato. » Il souligne également que la vie sans son capitaine a déjà commencé pour les Spurs, comme l’a illustré la victoire contre les champions d’Angleterre dimanche dernier. « C’était une déclaration, une manière de dire : ‘regardez, nous pouvons nous passer de lui si besoin' ».



Source link
rmcsport.bfmtv.com #pour #Berbatov #Kane #été #naïf #croire #les #Spurs #allaient #laisser #partir

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)