Pendant deux jours à partir de lundi, les équipes qualifiées pour la Coupe du monde 2022 sont réunies à Doha (Qatar) pour un grand séminaire organisé par la Fifa. Des discussions sur la sécurité, l’organisation, la logistique… et le hors-jeu « semi-automatique » sont annoncées au programme. 

C’est au sein de l’hôtel St. Regis à Doha que les représentants des 32 équipes qualifiées pour la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre-18 décembre), participent à partir de lundi à un atelier de la Fifa, instance organisatrice, pour peaufiner les derniers préparatifs du Mondial. Plus de 250 officiels sont attendus sur les lieux de la future compétition. Des sélectionneurs, des médecins et des dirigeants des fédérations dans les domaines de la sécurité, la logistique ou encore le marketing seront présents sous les 45 degrés de la capitale qatarienne en journée.  

« Les derniers réglages avant le Mondial se font en ce moment-même, confie un membre du comité suprême, organisme en charge de la conception du Mondial. C’est aussi l’occasion pour les équipes d’aller visiter leurs hôtels qu’ils vont conserver pour la durée du tournoi. L’événement doit aussi permettre d’échanger quelques conseils avec les autres délégations. Il faut qu’ils posent toutes leurs questions ! » Par exemple, un atelier entre les représentants médicaux des équipes qualifiées sera organisé dans un stade de la Coupe du monde. 

Trois grands thèmes modifiés 

Ce genre de rendez-vous vise plus le côté administratif que sportif mais reste quand même important pour éviter la mauvaise expérience de l’Euro 2021 (organisé par l’UEFA, ndlr). Par rapport aux autres compétitions, trois éléments importants vont changer radicalement les préparatifs des équipes lors de ce Mondial 2022. Dans un premier temps, la sécurité. Le Qatar est considéré comme un pays « ultra-sécurisé » avec des sites répartis sur quelques kilomètres. Cela modifie clairement les enjeux sécuritaires autour des sélections. 

Autre point important, la logistique. Les équipes vont rester dans le même hôtel pendant plusieurs semaines, et n’auront pas à voyager avant les matchs. La logistique sera donc grandement facilitée. Seul déplacement à prévoir: les entraînements (de nombreux stades d’entraînement ne sont pas à côté des hôtels) et les matchs. 

Enfin, dernier thème qui rejoint la logistique: celui des déplacements. D’habitude, les sélections font plusieurs milliers de kilomètres lors d’un Mondial, comme en Russie ou au Brésil en 2014. « Avec le peu de préparation pour les joueurs avant cette Coupe du monde, ne pas bouger entre les matchs, avoir du temps pour la récupération, sera très appréciable, poursuit ce membre du comité suprême. Il faudra voir aussi le temps et la chaleur pour la gestion des effectifs. » D’autres membres pointent aussi un élément important: l’occupation des joueurs lors des moments plus calmes dans une toute petite ville comme Doha. Sur ce point-là, les Bleus dans leur hôtel « Al-Messila » seront plutôt bien logés, un magnifique espace vert de plus d’un hectare permettra de se changer les esprits entre les rencontres.  

Le hors-jeu « semi-automatique » présenté aux délégations 

C’est le moment fort de ces deux jours de séminaire. L’un des grands thèmes de cet événement organisé à Doha. Annoncée cette semaine par la Fifa, la technologie du hors-jeu semi-automatisé sera utilisée pour la première fois lors de la Coupe du monde.

Tous les détails sur la configuration de cette technologie ainsi que celle du ballon connecté seront présentés aux équipes qualifiées pour la Coupe du monde, a annoncé la Fifa. L’occasion pour les sélectionneurs présents, ainsi que leurs staffs, de mieux comprendre dans le détail cette nouveauté. Des sélectionneurs qui ne fouleront ensuite le sol qatari qu’en novembre prochain, quelques jours avant le début du Mondial.

Nicolas Pelletier, à Doha



Source link
rmcsport.bfmtv.com #sécurité #logistique #horsjeu.. #les #qualifiés #réunis #Qatar #pour #préparer #Mondial

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)