Linas-Montlhéry, qui évolue en National 3, défie Amiens, pensionnaire de Ligue 2, en 16es de finale de la Coupe de France dimanche à 18h30. Il y a deux ans seulement, la formation de l’Essonne, alors en R1, avait affronté le PSG en 32es de finale.

« Le parcours de cette année est magnifique. » Qualifié en 16es de finale de la Coupe de France après son exploit face à Angers (L1), l’ESA Linas-Montlhéry, club de National 3, compte bien profiter de sa nouvelle épopée. Dimanche, les joueurs de la banlieue parisienne défieront Amiens (18h30), pensionnaire de Ligue 2. Il y a deux ans seulement, la formation de l’Essonne, alors en R1, avait affronté le PSG en 32es de finale.

« On est encore en pleine euphorie »

Le président du club, Mickaël Bertansetti, peine encore à trouver ses mots suite à cette qualification historique en 16es de finale après la victoire 2-0 face à Angers. « C’est difficile de réaliser honnêtement, on est encore en pleine euphorie. On a de la fatigue, parce que c’est une route assez longue. En fin de compte on a commencé par Dunkerque il y a un peu plus d’un mois », dit-il à RMC Sport.

« C’est une parenthèse enchantée, c’est quelque chose à part, explique celui qui avait déjà vécu la belle histoire du club face au PSG. La Coupe de France on l’entend de la bouche des autres, on nous dit: « La Coupe est magique, elle a quelque chose de spécial. » Mais tant qu’on ne l’a pas vraiment vécu, on n’a pas la mesure du truc. Entre ce qu’il s’est passé il y a deux ans et aujourd’hui, on la voit différemment. »

Si le club avait pu affronter le PSG en janvier 2020, le parcours de cette saison 2021-22 est nettement plus valorisant pour le club qui a sorti Dunkerque (L2) avant de sortir Angers (L1). « On a plus de mérite cette fois-ci qu’il y a deux ans, parce qu’on avait joué des équipes de notre niveau. Là on a éliminé deux équipes professionnelles » reconnaît le président.

« C’est le match d’une vie »

Une sensation également partagée par son entraîneur Stéphane Cabrelli, qui salue les bonnes performances de ses joueurs pour cette édition de la Coupe de France: « Le parcours cette année est magnifique, on a éliminé deux clubs pro dans le temps réglementaire, sans prendre de buts. »

Et pour le match face à Amiens dimanche, le coach compte donner les mêmes consignes que celles d’il y a deux ans face au PSG: « Il y a deux ans j’avais dit aux joueurs: «Profitez-en, on ne sait pas si ça va se représenter une autre fois dans notre carrière!» Deux ans après on y est à nouveau, et le discours sera le même, même s’il faudra rester concentré. »

Le capitaine du club, Johan Roca, cas contact et donc potentiellement absent pour la rencontre, confirme tout de même la motivation du groupe: « On est excité, mais on reste motivé. Parce que l’on a déjà battu une Ligue 2 et une Ligue 1, il y a quelque chose à aller chercher, même si on n’est pas favori. C’est le match d’une vie, c’est un accomplissement pour le joueur que l’on est. »

Anna Carreau avec Valentin Jamin



Source link
rmcsport.bfmtv.com #LinasMontlhéry #petit #poucet #qui #shabitue #Coupe #France

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)