Michel Cadot, délégué interministériel aux grands événements sportifs et auteur du rapport gouvernemental sur les incidents survenus au Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions, a assuré devant le Sénat ce jeudi qu’entre 10 et 12% des 20.000 billets papier attribués aux supporters de Liverpool étaient falsifiés.

Les auditions devant le Sénat pour faire la lumière sur les graves incidents survenus lors de la finale de Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, le 28 mai derniers au Stade de France, se poursuivent. Après le préfet de police Didier Lallement, les représentants de la FFF ou encore le maire de la métropole de Liverpool la semaine passée, Michel Cadot, auteur du rapport gouvernemental sur ce triste épisode, s’exprimait devant la chambre haute du parlement ce jeudi. Il s’est notamment attardé sur l’épineuse question des faux billets.

>> Chaos au Stade de France: toutes les infos en direct

« Ce qui a compliqué le préfiltrage, c’est la masse de personnes sans billets. Si elles avaient été mieux réparties, le dispositif aurait pu mieux les assumer, a confié le délégué interministériel aux grands événements sportifs. Les billets falsifiés représentent, sur l’échantillon des trois portes, et même sur la totalité des portes, un taux autour de 10 à 12% des 20.000 billets papier attribués à Liverpool. C’est quatre fois plus que ce qui avait été constaté pour PSG-Liverpool en 2018, en Ligue des champions, au Parc des Princes. »

Gérald Darmanin avait pointé les billets en papier

À la suite de cette soirée qui a tourné au fiasco, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, avait assuré qu’entre 30.000 et 40.000 supporters des Reds se seraient présentés avec un faux billet (billets papier et électroniques confondus) ou sans billet devant le stade. Michel Cadot, lui, évoque seulement les billets papier.

Le ministre avait estimé que ces billets papier avaient favorisé la fraude massive. « Les billets sont normalement électroniques, ils ont été faits en papier à la demande du club de Liverpool. Les 22 000 billets anglais ont tous été en papier, ce qui a contribué à la fraude massive et industrielle », avait assuré le ministre de l’Intérieur à l’issue d’une réunion de crise organisée le lundi 30 mai au ministère des Sports.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lauteur #rapport #gouvernemental #donne #des #précisions #sur #taux #faux #billets

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)