A l’occasion de l’assemblée générale de la FFF ce samedi à Nice, le président de la Fédération Noël Le Graët a défendu son instance au sujet des graves incidents survenus au Stade de France le 28 mai lors de la finale de la Ligue des champions.

La FFF dans l’œil du cyclone ? Trois semaines après les graves incidents au Stade de France en marge de la finale de la Ligue des champions Real Madrid-Liverpool, un grand flou entoure toujours la responsabilité des différents acteurs de l’organisation de cet événement. « Tout cela donne l’impression qu’il n’y a pas de responsable« , a regretté jeudi Laurent Lafon, l’un des sénateurs en charge des auditions.

Impliquée dans ce scandale, la FFF avait plusieurs missions à charge dont la sécurité privée (stadiers et agents d’accueil), le plan d’acheminement des spectateurs, le recrutement et la gestion des volontaires. Lors de son audition devant le Sénat, son vice-président Philippe Diallo, avait défendu son dispositif et rejeté une partie des responsabilités sur la RATP. Mais sur ce dossier très sensible, on avait peu entendu le patron de la Fédération, Noël Le Graët.

NLG vante les félicitations du Sénat

Absent lors des auditions, le dirigeant breton a profité de l’assemblée fédérale ce samedi à Nice pour affirmer que son vice-président a été « bon ».

« Le Sénat les a félicités, a ajouté NLG lors de l’assemblée. La Fédération qui est responsable de l’intérieur de l’enceinte a fait son travail. L’équipe qui était dirigée par Florence (Hardouin, directrice générale) avec Erwan (Le Prévost, directeur des relations institutionnelles) a convaincu les sénateurs de leurs décisions. » Les conclusions définitives de la délégation de sénateurs sont attendues dans les prochaines semaines.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Fédération #fait #son #travail #défend #Graët

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)