Dans un entretien accordé à L’Equipe, la joueuse du PSG et de l’équipe de France Kheira Hamraoui revient pour la première fois sur la soirée du 4 novembre 2021, où elle a été violemment agressée par deux individus. Et sur les conséquences de cette affaire, toujours pas résolue.

Parce qu’un tel déchaînement de violence, qui plus est sur une joueuse professionnelle, est choquant, parce qu’une de ses coéquipières a ensuite été entendue par la police, et que le dossier a débouché les semaines suivantes sur de multiples rebondissements, déballages, et règlements de compte dans les médias ou sur les réseaux sociaux, « l’affaire Kheira Hamraoui », ou plutôt l’affaire de son agression, a marqué le football français ces derniers mois. Mais depuis cette terrible soirée du 4 novembre 2021, l’intéressée n’avait encore jamais pris la parole pour évoquer les faits. Jusqu’à un long entretien accordé à L’Equipe et publié ce mardi soir, dans lequel la joueuse du PSG et de l’équipe de France donne des détails, et vide son sac.

« J’ai vécu une agression d’une violence inouïe, rappelle-t-elle dans un premier temps. Deux inconnus cagoulés m’ont sortie de la voiture dans laquelle je me trouvais pour me tabasser à coups de barre de fer dans les jambes. Ce soir-là, j’ai bien cru que j’allais y rester… Je hurlais de douleur. J’ai essayé de me protéger au maximum. Cette scène, pour moi, a duré cinq minutes. C’était insoutenable. J’en garde un souvenir très douloureux, très lourd. »

« J’ai besoin que la vérité éclate »

Et une immense incompréhension, selon elle: « Je menais une vie paisible de sportive professionnelle avant cette agression, partagée entre ma famille, mes amis et le football, poursuit Hamraoui. Aujourd’hui, je ressens principalement de l’injustice, de la colère mais aussi de la tristesse. Je n’aurais jamais dû vivre une telle situation. Beaucoup de questions me taraudent : pourquoi moi ? Pourquoi autant de violence envers ma personne ? J’ai besoin que la vérité éclate pour m’apaiser. »

Assurant avoir vécu « un vrai guet-apens » (« Comment ont-ils pu être si bien renseignés? »), Hamraoui assure que les jours suivants ont également été très violents pour elle. « C’était la double peine pour moi. Tout juste sortie d’un épisode traumatisant, j’ai senti le poids de la machine médiatique se mettre en route, j’étais prise dans une tempête, non-stop, ça ne s’arrêtait jamais », confie la milieu de terrain.

Blessée par la « campagne de dénigrement » l’ayant visée selon ses propos, Hamraoui espère maintenant que justice sera faite. Si elle ne rentre pas dans les détails concernant sa coéquipière Aminata Diallo, entendue par les enquêteurs et relâchée sans aucune charge retenue, elle espère ainsi connaître le fin mot de l’histoire. « J’ai entièrement confiance en la justice, dit-elle. J’ai été entendue à plusieurs reprises. L’enquête évolue. J’ai besoin que cela se concrétise pour avancer dans ma reconstruction personnelle. Je suis calme et patiente. La vérité finira par éclater. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Kheira #Hamraoui #raconte #terrible #agression #sept #mois #après

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)