Les mots forts de Fonte après la claque

José Fonte sur Amazon Prime Video: « C’est difficile à expliquer. On n’a pas été là. L’année dernière, c’est fini, il faut se concentrer sur cette nouvelle année. Il faut écrire une nouvelle histoire, oublier les célébrations et se concentrer sur notre travail. On peut faire mieux que ça. Il faut parler dans le vestiaire et montrer un autre visage au prochain match. »

C’est fini à Lille !

Galtier a donné une leçon de football au champion de France en titre, son ancienne équipe. L’OGC Nice s’impose 4-0 sur la pelouse du LOSC grâce à une entame de match parfaite, un Gouri virevoltant et surtout un bloc solide qui n’a pas laissé la moindre marge de manoeuvre à ses adversaires.

Trois minutes pour sauver l’honneur ?

On entre dans le temps additionnel d’un match que les Lillois doivent avoir enfin de finir. Vite.

Le public chante pour Yilmaz et André

Malgré le score, très lourd, et la prestation plus que moyenne sur la pelouse, les supporters chantent en l’honneur de Benjamin André puis de Burak Yilmaz. Il y a quand même un titre à fêter aujourd’hui pour le LOSC.

Frappe de Yilmaz !

Dante est sur la trajectoire pour contrer le ballon. Benjamin André essaye de récupérer le ballon dans la surface, il est devancé par un défenseur. Ce sera un nouveau corner… pour rien.

Lille cherche encore une solution

Malgré une bien meilleure deuxième période de Bamba, notamment, les Lillois peinent à se montrer dangereux pour au moins sauver l’honneur.

Bamba provoque dans la surface

Le milieu offensif du LOSC fait la différence, s’extirpe entre deux défenseurs… avant de perdre le ballon et de heurter tout seul un adversaire. Pas de penalty pour les Lillois.

Gourvennec déjà en danger ?

L’ancien entraîneur de Guingamp et des Girondins de Bordeaux affiche un bilan très maigre et presque inquiétant en Ligue 1, avec seulement 6 petites victoires sur ses 41 derniers matchs de championnat. Flippant.

La parade de Benitez !

Bamba sollice un bon une-deux avec Jonathan David et frappe à bout portant, à ras de terre. Le gardien de l’OGCN se couche rapidement et parvient à sortir le ballon. Sans être trop sollicité, le portier niçois reste dans son match.

But refusé

Grand moment de confusion mais le 5e but a finalement été refusé et annulé pour un hors jeu au départ de l’action. Le doublé attendra pour Gouiri, mais le résultat dans les têtes est le même. Lille n’y est pas et Galtier régale.

LE CINQUIÈME ! GOUIRI DOUBLE AUSSI !

Gouiri arrive et conclut facilement après une bonne percée de Maolida dans le dos de la défense lilloise. Incroyable, les Aiglons mènent 5-0 ! Gourvennec regarde le tableau d’affichage sans pouvoir y croire.

Lille totalement KO

Le 4e but a finalement de sonner supporters et joueurs. Le LOSC joue complètement à l’envers et ne paraît pas avoir de réaction d’orgueil.

Dolberg sort à son tour

Le Danois n’aura pas le droit à un triplé aujourd’hui et sort au profit de Ndoye. Lotomba entre également à la place d’Atal.

Double changement pour le LOSC

Entrées en jeu de Lihadji et Onana à la place de Weah et Yazici, qui n’auront pas réussir à peser offensivement aujourd’hui.

DOOOOOLBERG ! 4-0 !

OH ÇA COMMENCE À PIQUER POUR LILLE ! ET DE 4 !

Sur un corner, le ballon traîne dans les airs. Dolberg n’hésite pas à se lancer dans les airs et devance légèrement la sortie très tardive de Jardim. Le ballon termine au fond. Le champion en titre est mené 4-0 sur sa pelouse…

Yilmaz se fait attendre

L’attaquant du LOSC est le meilleur buteur de la Ligue 1 depuis le mois d’avril dernier, avec 7 réalisations. Dont une la semaine dernière. Mais cet après-midi, le Turc n’a tiré que deux fois et a du mal à es mettre en évidence.

La frappe en pivot de Dolberg !

Le Danois contrôle le ballon à l’entrée de la surface et frappe immédiatement, en se retournant. Jardim s’allonge et repousse en corner.

Sortie de Boudaoui

Le deuxième buteur de la journée cède sa place à Myziane Maolida pour la dernière grosse demi-heure restante.

Burak Yilmaz servi dans la surface !

Le Turc peut mettre le pied sur le ballon dans les derniers mètres après une petite déviation de Jonathan David et cherche à contrôler le ballon avant de se retourner. Cela permet à un défenseur d’écarter le danger.

Yilmaz le frappe…

Le ballon ne retombe pas assez vite et passe nettement au-dessus du cadre. Ce sera un ballon offert au kop lillois derrière le but.

Faute provoquée par Weah

Dante commet une petite faute sur un duel aérien avec l’attaquant du LOSC et offre un coup-franc idéal, plein axe à 25 mètres du but.

Long centre de Celik

C’est déjà mieux pour le LOSC qui n’a pas pris de but dans les premières secondes. Mais offensivement, cela reste compliqué. Même si le centre de Celik est mal dégagé par Dante, Yilmaz ne peut en profiter derrière.

Le jeu reprend !

C’est parti pour cette seconde période au stade Pierre-Mauroy. Le LOSC peut-il encore revenir du néant comme la semaine dernière et arracher le 3-3, ou mieux ?

Premier changement de Gourvennec

Jocelyn Gourvennec revient sur son plan de départ et choisit de faire confiance à Jonathan David pour la 2e mi-temps, à la place de Jonathan Ikoné. Pas de pépins physiques pour le Français a priori, c’est bien un choix tactique de Gourvennec.

La réaction de Mario Lemina à la pause

« On a mis tout ce qu’on avait. On savait que ça allait être un match difficile. On peut voir qu’on est impliqués, on sait ce qu’on a envie de faire. On va continuer de jouer notre jeu pour pouvoir continuer comme ça toute cette saison. »

GOURI POUSSE AU FOND !

Jardim est pris à contre-pied, et ça fait un 3-0 à la pause pour l’OGC Nice ! Sur la pelouse du LOSC ! C’est un cauchemar pour les joueurs de Gourvennec.

Et c’est la pause après ce but sur penalty de Gouri. Les Aiglons ont fait la différence dès le coup d’envoi, dans la première minute. Et avec un bloc parfaitement huilé et organisé, les joueurs de Christophe Galtier empêchent le LOSC de développer son jeu. L’addition est lourde à la pause : 3-0 déjà.

DOLBERG SUR LA BARRE !

OOOOH LE TROISIÈME ÉTAIT PRESQUE LÀ ! Tout seul à la réception d’un centre, Kasper Dolberg place sa tête qui vient taper la transversale ensuite… Dans la foulée, Dolberg récupère le ballon, contrôle, frappe. Benjamin André est sur la trajectoire et dévie le ballon de la main.

L’arbitre n’a rien vu sur le coup, mais le car vidéo intervient. Et ce sera un penalty pour Nice !

Ikoné vers Bamba !

L’international français se faufile le long de la ligne de touche, côté gauche, et cherche à toucher Bamba devant le but. Le ballon est difficile à négocier, sa frappe file au-dessus.

Nice tient bon

Les Dogues font leur maximum pour mettre du rythme et ne parviennent pas à trouver l’espace suffisant dans la défense adverse… qui se contente de dégager au loin dès que possible.

57 secondes

Kasper Dolberg a marqué avant la fin de la 1re minute, en 57 secondes seulement. C’est un record pour Nice depuis 2013 (et un but de Bauthéac après 32 secondes seulement).

Yilmaz de loin…

Benitez écarte avec le pied ! Todibo se manque et perd le ballon au niveau de la ligne médiane. Yilmaz est lancé et s’avance vite avant de tenter une frappe… repoussée sans grand problème par le gardien des Aiglons.

C’était le premier tir cadré subi par Nice cette saison.

Celik averti

Le Turc est en retard sur Bard, qui avait parfaitement feinté un contrôle orienté vers l’axe du terrain. Premier carton de la rencontre, alors que l’arbitre accorde une pause fraîcheur.

Celik… n’ose pas frapper

Belle action rapide du LOSC avec Ikoné et Weah. La passe en retrait de l’Américain manque de justesse. Le ballon file alors vers Celik, qui arrive lancé, se prépare… et transmet à Yilmaz. Le centre du Turc est capté par Benitez.

Corner pour rien

Lille n’est pas à son avantage dans la construction de ses attaques placées, et pas beaucoup plus en réussite au niveau des coups de pied arrêtés.

Celik passe côté droit

Joli petit pont du latéral turc, qui s’avance dans la surface, crochète et centre… sur Dante, venu à sa rencontre. Corner à suivre.

Et le LOSC ne tire pas

Résultat quasi logique : 2 tirs seulement depuis le début du match pour le LOSC (contre 4 en face). Tous hors cadre, et par Fonte et André. Le talent offensif se fait attendre.

Lille ne réagit toujours pas

On est parti pour une possession stérile du LOSC, qui a facilement le ballon mais dont les circuits de passe sont bien contrôlés par les Aiglons. Reinildo tente de faire la différence en vitesse et obtient tout de même un corner… qui ne donne rien.

Benitez sans trembler

Weah est servi sur le côté droit et cherche à centrer fort devant le but. Le ballon file dans les bras de Benitez, alors Yilmaz était beaucoup trop loin pour le récupérer.

Le bon retour de Dolberg

L’attaquant danois revient bien défensivement et empêche Benjamin André de jouer. Le bloc niçois est bien huilé et bloque les Lillois à 30 mètres.

Fonte accroché ?

Le défenseur passe devant Todibo sur un corner, sans parvenir à garder l’équilibre au moment de frapper au but, un peu tenu dans son dos. L’arbitre indique un renvoi aux six mètres.

Nice solide avec Galtier ?

Lille était la meilleure défense de Ligue 1 la saison dernière. La semaine dernière, Nice n’a subi que 5 tirs face à Reims… dont aucun n’était cadré. Cela s’annonce difficile pour aller les bouger, côté lillois.

André arrache un corner

Yazici joue avec son milieu de terrain au premier poteau, qui dévie vers Fonte. Le défenseur portugais ne peut enchaîner et perd le ballon.

Nice parfaitement en place

Les Aiglons sont dans un fauteuil sur ce début de rencontre, compact et agressifs à la récupération de la balle. Les Dogues vont devoir trouver rapidement une solution.

OOOH BOUDAOUI ! 2-0 !

ET LE DEUXIÈME ! LES AIGLONS FONT DÉJÀ LE BREAK !

Incroyable fébrilité dans la défense du LOSC avec une perte de balle de Celik à l’entrée de la surface. Gouiri récupère et transmet à Boudaoui, qui catapulte le ballon dans la lucarne. 2-0 !

Les Lillois sonnés

Le LOSC a mis le pied sur le ballon depuis ce but, mais c’est compliqué pour aller de l’avant.

BUUUUUT ! DOLBERG POUSSE AU FOND !

La première action est la bonne pour Nice ! Coup de froid immédiat sur le stade lillois !

Gouiri donne le tournis à la défense du LOSC et alerte une première fois Jardim. Le ballon traîne dans la surface, heurte finalement le poteau.. et revient sur Dolberg, qui n’a plus qu’à mettre au fond. 1-0 pour les Aiglons !

Et c’est parti à Lille !

Le coup d’envoi est donné, Pierre-Mauroy retrouve le football après 518 jours.

Coup d’envoi imminent

Les deux équipes sortent du tunnel, chacune à leur tour. Coup d’envoi dans une petite poignée de seconde.

Christophe Galtier ne devra pas se tromper de côté en s’installant.

Et ovation pour Christophe Galtier

L’ancien entraîneur du LOSC est applaudi chaleureusement à l’annonce de son nom pour la composition des équipes.

Les trophées présentés

L’hexagoal et le trophée des champions sont également présentés au public présent, alors qu’une banderole « merci Galette » a été déployée.

Le public lillois retrouve ses champions

C’est le premier match de Ligue 1 à Pierre-Mauroy après le titre de champion acquis en mai dernier. L’occasion rêvée donc pour Yilmaz et ses coéquipiers d’être acclamés par le public lillois.

Les compos des deux équipes

Lille OSC : Jardim – Celik, Botman, Fonte, Reinildo – Bamba, Yazici, André – Ikoné, Yilmaz, Weah.

OGC Nice : Benitez – Atal, Dante, Todibo, Bard – Lemina, Kluivert, Boudaoui, Paulino Rosario – Dolberg, Gouiri.

Côté lillois, Weah est donc préféré à Jonathan David, qui prend place sur le banc. Renato Sanches, lui, n’est pas sur la feuille de match.

Le LOSC retrouve Christophe Galtier à 17 h !

C’était l’un des grands chamboulements de l’été : le départ de Christophe Galtier du LOSC après le titre chipé au PSG au bout de l’exercice 2020-21 et son départ pour… l’OGC Nice, seulement 9e la saison dernière.

Pour la 2e journée de Ligue 1, le technicien retrouve déjà son ancienne équipe, entraînée désormais par Jocelyn Gourvennec. Un match à suivre en direct sur RMC Sport à partir de 17 h !



Source link
rmcsport.bfmtv.com #avec #des #Aiglons #étincelants #Galtier #offre #une #leçon #LOSC

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)