Installé sur le banc de Manchester United afin d’assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison, Ralf Rangnickfait déjà l’objet de critiques. Face à la presse, le technicien a nié l’existence de tensions dans le vestiaire, tout en admettant la présence de joueurs mécontents de leur sort.

Ralf Rangnick a connu cette semaine sa première défaite sur le banc de Manchester United contre Wolverhampton (0-1). De quoi susciter de nombreuses critiquesdans la presse anglaise, qui ne cesse de parler de vives tensions dans le vestiaire. Certains joueurs ne seraient pas satisfaits de leur traitement.

Arrivé à la place d’Ole Gunnar Solskjaer afin d’assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison, le technicien a admis devant la presse le mécontentement de quelques mancuniens, tout en avouant ne pas pouvoir faire jouer tout le monde: « Quand vous avez une grande équipe, et c’est notre cas, vous avez beaucoup de joueurs, seuls 10 joueurs de champ peuvent débuter, et 3 autres peuvent entrer en jeu. Il y a de nombreux joueurs, dans notre cas 12, 13 ou 14 qui ne jouent pas. Ou qui ne sont même pas sur la feuille de match. Ces joueurs sont mécontents de la situation, évidemment. Nous avons une grande équipe. »

« Je suis sûr que les joueurs m’écoutent »

Afin d’essayer de contenter ceux qui ne jouent pas, l’ancien dirigeant du Lokomotiv Moscou assure qu’il prend le temps d’expliquer ses raisons aux principaux concernés: « J’essaie d’expliquer aux joueurs une fois toutes les deux semaines pourquoi ils ne jouent pas, mais je ne peux pas le faire à chaque match. La situation est ainsi dans notre équipe, comme dans d’autres clubs. »

Alors que plusieurs journaux anglais affirmaient cette semaine que les méthodes de Ranginck ne plaisent pas au joueur, le principal intéressé semble convaincu du contraire: « Je suis sûr que les joueurs m’écoutent. Ils l’ont montré contre Crystal Palace, Burnley, mais aussi à l’extérieur à Norwich et Newcastle. Ils essaient de suivre les conseils que je leur donne. Nous concédons moins de buts. »

Le prochain match de League Cup contre Aston Villa, prévu le 10 janvier (à 20h55), sera l’occasion de voir si la défaite contre les Wolves était seulement un accident de parcours, ou si le mal est plus profond chez le septième de Premier League.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Rangnick #nie #toute #tension #dans #vestiaire #mancunien

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)