Auteur d’un bon début de match ce samedi, Arsenal a mené contre Manchester City en ouverture de la 21e journée de Premier. Après quelques instants de flottement et l’égalisation de Riyad Mahrez sur penalty, les Gunners sont passé tout près de reprendre l’avantage avant de finir la rencontre en infériorité numérique et de s’incliner à domicile (1-2).

Positif au Covid-19 et en isolement à son domicile, Mikel Arteta a probablement enragé devant son écran de télévision pendant le choc inaugural de la 21e journée de Premier League entre Arsenal et Manchester City (1-2). D’abord séduit par la belle prestation de son équipe et le but mérité de Bukayo Saka, l’entraîneur des Gunners a certainement explosé peu avant l’heure de jeu lorsque Bernardo Silva s’est écroulé dans la surface après un contact avec Granit Xhaka.

Si l’arbitre central n’a pas immédiatement bronché, son assistant du VAR lui a demandé d’aller vérifier les images. Après plusieurs minutes d’attente, le Manchester City de Pep Guardiola a bénéficié d’un penalty et Riyad Mahrez ne s’est pas fait prier pour le transformer (1-1, 57e). Histoire d’en rajouter une couche à la frustration des Londoniens, Xhaka a reçu un jaune pour sa faute et Gabriel pour une contestation trop véhémente.

>> Arsenal-Manchester City (1-2)

Aké sauve City, Gabriel exclu

Pas le temps de souffler que les Gunners se sont à nouveau rués en attaque. Et sur une anodine remise de la tête Aymeric Laporte est passé tout près d’un but contre son camp gag en lobant l’infortuné Ederson.

Heureusement pour le défenseur espagnol, Nathan Aké s’est précipité pour sauver le ballon sur sa ligne d’un tacle rageur… droit sur Gabriel Martinelli. Fort surpris d’hériter du ballon en si bonne position, le milieu offensif brésilien s’est troué et a envoyé sa frappe dans les tribunes (1-1, 58e).

>> La Premier League est à suivre sur RMC Sport

Un incroyable raté lourd de conséquences puisque sur le dégagement de Manchester City, Gabriel s’est fendu d’une obstruction assez incompréhensible sur Gabriel Jesus et a reçu un second carton jaune, synonyme d’expulsion pour le défenseur brésilien (1-1, 59e).

Arsenal piétine, Manchester City décolle

Malgré une belle résistance à dix contre onze, les Gunners ont fini par craquer dans les derniers instants de la rencontre et les Citizens l’ont emporté grâce à un but de Rodri (1-2, 93e). Et si ces minutes de folie lors du duel entre Arsenal et Manchester City ce samedi avaient fait basculer non seulement ce premier match de l’année 2022 mais bien toute la saison de Premier League.

Avec cette précieuse victoire décrochée à l’Emirates Stadium, l’équipe entraînée par Pep Guardiola prend provisoirement onze longueurs d’avance sur Chelsea avec le choc entre les Blues et Liverpool ce dimanche (17h30 sur RMC Sport 1). En s’inclinant, Arsenal voit sa quatrième place du classement menacée par Manchester United ou encore West Ham et Tottenham. Cruel pour Mikel Arteta, obligé d’assister à cet effondrement à distance.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #les #minutes #folie #qui #ont #fait #basculer #choc

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)