Andrés Guardado (36 ans), capitaine du Mexique, a pris la défense de Lionel Messi face aux menaces du boxeur Canelo Alvarez pour avoir prétendument piétiné le maillot mexicain de… Guardado après le match entre les deux équipes.

Une voix sage pour calmer une polémique démesurée. Andrés Guardado (36 ans, 180 sélections), capitaine du Mexique, a pris la défense de Lionel Messi suite aux menaces du boxeur mexicain, Canelo Alvarez, de le frapper après l’avoir accusé d’avoir piétiné un maillot mexicain dans le vestiaire après la victoire de l’Argentine (2-0), samedi. Il s’agissait en l’occurrence de celui de Guardado qui ne comprend pas un geste si anodin a pu être autant monté en épingle.

« J’ai eu la chance et le privilège de l’affronter pendant de nombreuses années en Espagne et je connais la personne qu’est Leo, a confié Guardado mardi. Malheureusement, peut-être que Canelo ne comprend pas ce qui se vit dans un vestiaire, et je peux comprendre la réaction d’être offensé en voyant le maillot mexicain par terre et tout ce qui est devenu viral. Mais pour moi, ça semble vraiment idiot ce dont on parle parce que ça n’a pas beaucoup d’importance. Pour moi, je le répète, Leo a eu beaucoup de petits gestes non seulement avec moi, avec de nombreux collègues qui savent comment il est et au-delà de ce qui a été dit, c’est seulement pour générer de la polémique ou de vendre des choses. »

« Chaque fois que j’ai eu l’occasion de demander quelque chose à Messi, un changement de maillot ou une photo avec mon fils, il l’a toujours fait », poursuit-il. Le défenseur du Betis Séville, également passé par La Corogne et Valence, détaille le fonctionnement d’un vestiaire pour éviter d’entretenir la polémique.

« Les vêtements sales vont par terre, que ce soit son maillot ou celui de l’adversaire »

« Celui qui n’a jamais été dans un vestiaire de football ne comprend pas, poursuit-il. C’est un accord avec les personnes en charge des équipements: quand tu laisses tes habits pleins de sueur par terre c’est pour tout laver et ce que tu ne laisses pas sur le sol tu l’emmènes avec toi à la maison. Les vêtements sales vont par terre, que ce soit son maillot ou celui de l’adversaire, c’est toujours comme ça. En fait, ce maillot était le mien, je l’ai changé avec Léo et je l’ai aussi jeté au sol pour qu’ils me le lavent. Dans le vestiaire ça fonctionne comme ça parce qu’on est footballeurs, on sait ce qui se passe dans un vestiaire et on n’y a pas donné plus d’importance »

Guardado sur une dernière note sa sagesse. « Je suis anti réseaux sociaux, je ne comprends pas l’ampleur de ce qui s’est passé, a-t-il déclaré. J’ai vu le tweet de Canelo où il s’est offensé de l’image… Je peux comprendre Canelo car il n’a jamais été dans un vestiaire, mais il ne faut pas donner plus d’importance à ça. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #capitaine #Mexique #défend #Messi #face #aux #menaces #Canelo

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)