Officiellement en place depuis lundi, la jauge des 5.000 spectateurs en tribunes appliquée à Lens a beaucoup fait parler au cours du 16e de finale de Coupe de France contre Lille. En effet, les supporters Sang et Or étaient regroupés dans une seule tribune.

Les téléspectateurs ont été nombreux à faire part de leur surprise au moment du coup d’envoi. Plusieurs dizaines d’entre eux ont affiché leur incompréhension à propos du placement des supporters lensois au stade Bollaert, ce mardi soir, lors du 16e de finale de Coupe de France entre le RC Lens et le LOSC.

Au lendemain du début d’application de la jauge de 5.000 spectateurs maximum dans un stade extérieur (2.000 à l’intérieur), l’enceinte nordiste a sonné creux ce mardi soir, alors qu’elle peut habituellement accueillir 35.000 supporters.

Mais en l’absence de Lillois, interdits de déplacement, les Sang et Or ont été en grande majorité installés dans la même tribune, laissant tout le reste du stade complètement vide, ce qui a eu le don de faire réagir les réseaux sociaux.

Bientôt un assouplissement de la jauge?

En effet, aucun siège vide ne sépare les supporters lensois, massés dans la tribune principale. Des images de l’entrée dans le stade ont également circulé et la distanciation sociale ne semble pas non plus respectée. L’obligation du port du masque, pas toujours suivie, en a également fait bondir plus d’un.

Pour rappel, l’Assemblée a rejeté ce lundi l’idée de jauges proportionnelles à la capacité des stades. Mais selon nos informations, un assouplissement pourrait voir le jour en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et du projet de loi. Ce mardi soir, l’Assemblée a finalement adopté un amendement du gouvernement permettant ces jauges proportionnelles… uniquement pour les grands équipements sportifs. Le flou n’est donc pas encore dissipé à propos de la présence du public dans les stades, au moment où l’application de la jauge fait déjà parler.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lapplication #jauge #spectateurs #Bollaert #fait #polémique

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)