Le président du FC Barcelone est revenu ce lundi sur la situation financière critique du club catalan, ainsi que sur le départ de Leo Messi, à qui il souhaite « le meilleur pour la suite. »

Les chiffres sont vertigineux et donnent un sacré mal de tête à Joan Laporta. Le président du FC Barcelone a dévoilé ce lundi les nouveaux chiffres vertigineux de la crise économique qui frappe le club catalan, au lendemain du premier succès du Barça en Liga face à la Real Sociedad. « La situation économique et patrimoniale du club est préoccupante et la situation financière est dramatique », a déploré Laporta dans une conférence de presse lundi midi au Camp Nou. Les chiffres font mal aux yeux : le Barça a une dette d’1,35 milliards d’euros, une masse salariale de 617 millions d’euros de « 25 à 30% supérieure à celle de nos concurrents » et son patrimoine net est dans le rouge de 451 millions d’euros.

Preuve de la gravité de la situation, certains cadres, à l’instar de Gérard Piqué, ont accepté de baisser leurs salaires pour permettre aux recrues (Memphis Depay notamment) de pouvoir disputer la Liga. « Je suis né ici, j’ai grandi ici, j’ai vécu presque toute ma vie ici. Tous les capitaines (Alba, Busquets, Roberto) ont l’intention de s’adapter aux exigences du club. C’est la décision que nous avons prise », a expliqué le défenseur espagnol au micro de la Movistar+ ce dimanche après la rencontre.

La situation a ouvert la porte au départ de Messi

« Nous avons pris des mesures pour résister un an et demi. J’espère que d’ici environ deux ans, l’économie du club sera saine », a avancé le président. En attendant d’éventuels progrès, cette situation catastrophique a ouvert la porte au départ de Leo Messi, transféré au PSG la semaine dernière. Pourtant, le dirigeant barcelonais a affirmé avoir fait « tout son possible dans la limite des possibilités économiques du club » pour prolonger La Pulga.

« J’aurais préféré le voir au Barça, même si je suis convaincu que nous avons pris la bonne décision, car le Barça doit passer au-dessus de tout. Mais je l’ai senti heureux, donc je luis souhaite le meilleur pour la suite. Et désormais, nous serons adversaires. Les deux parties espéraient que les négociations allaient être fructueuses, mais ça ne l’a pas fait. Donc il y a une déception mutuelle. Le public défend le Barça et sait l’unité dont a besoin l’équipe. Personnellement, j’ai toujours la même estime pour lui, c’est vraiment dommage que tout ceci ne se termine pas comme nous l’aurions voulu », a confirmé Joan Laporta.

Le président du Barça a également profité de cette conférence de presse pour tacler Josep Maria Bartomeu, son prédécesseur, qualifiant son courrier envoyé vendredi d’un « tas de mensonges ». Bartomeu lui avait adressé une lettre en dix points pour tenter de déconstruire les accusations de l’actuel dirigeant envers sa liste. L’orage gronde en Catalogne.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Laporta #regrette #une #situation #financière #dramatique

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)