L’AC Milan est sorti vainqueur (3-1) d’une fin de match épique à Empoli, où trois buts ont été inscrits dans le temps additionnel. Les Rossoneri se rapprochent à trois points du leader Naples.

L’AC Milan, malgré des blessures en cascade, a trouvé les ressources pour marquer deux buts dans le temps additionnel et arracher in extremis une victoire qui semblait lui échapper à Empoli (3-1), samedi lors de la 8e journée de Serie A. L’Empoli pensait avoir réussi l’exploit en égalisant sur un coup franc de Nedim Bajrami, déjà au-delà de la 90e minute (90+2e).

Mais c’était sans compter sur le moral d’acier des champions d’Italie qui ont repris l’avantage dès la remise en jeu, au terme d’une action conclue par le défenseur Fodé Ballo-Touré, titulaire en l’absence de Théo Hernandez, blessé (90+3e). Et l’inévitable Rafael Leao, passeur sur l’ouverture du score d’Ante Rebic (79e), a ponctué ce bouquet final d’un lob astucieux (90+7e)!

Un final fou au terme d’un match épuisant pour les Milanais qui, déjà peu épargnés par les blessures avant la rencontre (Hernandez, Maignan, Origi, Ibrahimovic, Florenzi), ont encore accumulé les pépins physiques: ils ont perdu l’ailier belge Alexis Saelemaekers, le latéral droit Davide Calabria et le central danois Simon Kjaer, tous sortis blessés samedi soir.

Si cette avalanche de blessures va compliquer sérieusement la tâche de Stefano Pioli pour constituer sa défense mercredi sur le terrain de Chelsea, en Ligue des champions, elle n’a pas coupé les jambes des Milanais. Olivier Giroud, très actif, n’a ainsi pas ménagé ses efforts et a failli marquer sur coup franc, trouvant le haut de la barre (57e). Même si le match s’est finalement emballé quand il est sorti à la 73e minute pour laisser sa place au premier buteur du soir, Ante Rebic.

Milan peut aussi remercier Ciprian Tatarusanu, remplaçant dans la cage de Mike Maignan, touché au mollet avec les Bleus. Le Roumain a eu un peu de réussite en début de match devant Liam Henderson (16e), mais a aussi été décisif en repoussant une frappe de Bajrami (74e), à 0-0. Le Roumain est, comme Ballo-Touré, le héros assez inhabituel d’une victoire qui permet aux Rossoneri de revenir à la deuxième place ex aequo, à trois points du leader Naples.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lAC #Milan #simpose #Empoli #dans #final #fou

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)