L’obligation de jauges sanitaires à 5.000 spectateurs est « injuste » et « incompréhensible », a déclaré à l’AFP Xavier Pierrot, directeur général adjoint de l’OL chargé du stade, disant prévoir « plusieurs millions » d’euros de manque à gagner lors des réceptions du PSG et de Saint-Etienne.

La décision du gouvernement de rétablir en janvier des jauges de 5.000 personnes maximum, indépendamment de la taille du stade, est vécue comme une injustice par l’OL.

« La mise en œuvre des jauges à 5.000 personnes entre le 3 et le 24 janvier tombe très mal pour l’OL avec ces matches contre le PSG (9 janvier, NDLR) et l’ASSE (21 janvier), indique Xavier Pierrot, directeur général de l’OL chargé du stade. Nous sommes en colère. Comment accepter que des centres commerciaux accueillent les soldes mi-janvier en intérieur avec des dizaines voire des centaines de milliers de clients qui viendront en transports en commun ? Nous sommes en plein air. »

« Nous sommes à tous les coups perdants »

Le club de Jean-Michel Aulas suggère de laisser la responsabilité d’une telle décision entre les mains des préfets, localement: « Il n’est pas entendable qu’un stade de 5.000 places puisse accueillir autant de spectateurs qu’un stade de 60.000 sièges. On espère que l’intelligence collective va faire évoluer la situation », a souhaité Xavier Pierrot. Une jauge de 20.000 personnes, soit un tiers de remplissage du Groupama Stadium, permettrait à l’OL de satisfaire l’ensemble de ses abonnés, plaide le directeur général du club. L’OL redoute des conséquences financières qui se chiffrent à plusieurs millions d’euros, en raison de l’impact sur la très lucrative affiche OL-PSG.

« Le gouvernement veut compenser (par une dotation publique, NDLR) mais la saison dernière, il y avait un plafond. C’est là qu’il y a une triple peine pour les grands clubs comme nous. Nous avons un grand stade, privé, avec une jauge fixée à 5.000 et nous avons une compensation plafonnée. Nous sommes à tous les coups perdants, s’emporte le dirigeant lyonnais. Nous espérons que cette fois-ci la compensation ne soit pas plafonnée pour prendre en compte la réalité des pertes. Dans le cas où nous resterions à 5.000 spectateurs, nous privilégierons les partenaires financiers qui nous ont soutenu fortement depuis deux ans dans les hospitalités ainsi que les abonnés longue durée, cinq ans et trois ans. Mais nous voulons nous battre jusqu’au bout pour faire lever cette mesure injuste. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #jauge #limitée #places #est #injuste #semporte #responsable #stade

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)