A moins d’un an du début de la Coupe du monde au Qatar, qui débutera en novembre 2022, AP révèle que le pays ne peut aujourd’hui proposer que 90 000 chambres d’hôtels, pour 1,2 million de supporters attendus sur place.

Le Qatar espère attirer 1,2 millions de supporters pour le Mondial 2022, à partir de novembre prochain. Mais où logeront tous ces touristes ? AP a révélé ce mercredi que seules 90 000 chambres d’hôtel vont être dédiées au public et disponibles à la réservation par internet. Mais en l’état, le Qatar est incapable d’accueillir l’ensemble des fans qui voudraient venir assister aux matchs.

A titre de comparaison, lors du Mondial 2018, 90 000 supporters américains avaient fait le déplacement, ensuite disséminés sur tout le territoire russe, bien plus grand que le Qatar. Aujourd’hui, à onze mois du début de la compétition et alors que tous les supporters du monde n’ont pas encore la certitude de voir leur équipe qualifiée, il est déjà quasiment impossible de réserver un logement.

Un aller-retour le jour du match ?

AP a tenté de faire la simulation. Pour les journées annoncées les plus chargées, au milieu des phases de poules, il est impossible de trouver une chambre d’hôtel à moins de 1000 dollars. « On pourrait terminer dans une situation où pour les supporters européens et de certains pays asiatiques, la meilleure option sera de faire le voyager aller-retour le jour du match », explique Ronan Evain, directeur exécutif du groupe Football Supporters Europe, pour AP.

Une folie qui, en plus de la question écologique, aurait un coût financier pharaonique. D’après AP, les billets d’avion sur la période du Mondial ne se vendent plus à moins de 1000 dollars (880 euros) au départ de Paris ou Londres. Depuis New York, c’est le double, et depuis Sao Paulo, encore pire.

L’inquiétude existe depuis 2010

Mais le Qatar a des idées. D’après Reuters (qui annonce 130 000 chambres au lieu de 90 000 pour AP), l’organisation du Mondial souhaite inciter les locaux à accueillir quelques touristes, puis penserait à créer une sorte de camping dans le désert, voire à faire dormir les supporters à la belle étoile. Le tout dans un espace assez réduit puisque les huit stades de l’épreuve se trouvent dans un rayon de 50 kilomètres, près de Doha.

En 2010, Reuters informait déjà que la FIFA avait inspecté les installations du Qatar et s’inquiétait de la capacité d’accueil du pays. C’est la première fois depuis l’Uruguay en 1930 qu’un si petit pays accueille la Coupe du monde. Mais à l’époque, il n’y avait que 13 nations représentées et beaucoup moins de supporters faisant le voyage pour assister aux rencontres. Onze ans plus tard, l’inquiétude est devenue une réalité et il reste seulement quelques mois pour trouver des solutions.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #grosse #inquiétude #sur #lhébergement #des #supporters #Qatar

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)