La 21e finale de Coupe de France féminine opposera le Paris Saint Germain au Yzeure Allier Auvergne au stade Gaston-Gérard de Dijon, dimanche (18h15). Après une année rythmée entre désillusions et affaires extra-sportives, le PSG espère redorer son image en soulevant (probablement) son seul trophée de la saison.

« On se doit de gagner cette coupe, c’est impératif », déclare Didier Ollé-Nicolle, entraineur de l’équipe féminine du PSG. Pour conclure une saison animée, les joueuses du PSG s’apprêtent à disputer la finale de la coupe de France. Dimanche, au stade Gaston-Gérard de Dijon, elles tenteront de remporter la 3e coupe de France de leur histoire. Ce sera face à Yzeure, invité surprise au plus petit budget de D2 féminine.

Ultra favorites pour le titre, les Parisiennes et leur coach se montrent tout de même prudents. « Je mettrais mon équipe en difficulté si je disais qu’on était favoris. J’ai déjà connu des désillusions en partant trop confiant », prévient Ollé-Nicolle avant d’ajouter : « Je n’envisage toujours que la victoire mais il faut la préparer. On se doit de faire un très bon match pour gagner. »

Dernière chance pour « sauver » la saison 

Sorties en demi-finale de Ligue des Champions il y a quelques semaines, lâchées au classement de D1, cinq points derrière les Lyonnaises, animées par l’affaire Kheira Hamraoui depuis plusieurs mois, les joueuses du PSG comptent sur la Coupe de France pour donner un éclat à une saison assez sombre. « Malgré tout on mérite un trophée. Ça nous ferait du bien, après tout ce qu’il s’est passé. On est toutes restées positives et soudées », confie Elisa de Almeida, défenseure arrivée au PSG en juillet dernier.  

« Cette coupe, c’est un objectif »

Yzeure, de son côté, tentera de rivaliser face aux joueuses du PSG, un obstacle proche de l’insurmontable. D’autant plus que le club de l’Allier n’a affronté que des équipes de niveau inférieur ou égal au sien. A l’inverse, le PSG a éliminé ses concurrents directs en championnat les uns après les autres : Dijon, Lyon, Montpellier avant d’éliminer Fleury et de filer en finale. « Cette Coupe, c’est un objectif. On a eu un parcours très difficile. Jusqu’en finale on a eu le tirage le plus difficile », ajoute Didier Ollé-Nicolle avant de conclure : « C’est une finale, il faut la gagner. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #une #finale #pour #sauver #saison #PSG

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)