Critiqué par certains qui estiment qu’il dénature le jeu de Manchester United, Cristiano Ronaldo a-t-il réellement un impact négatif sur le jeu de sa nouvelle équipe ? RMC Sport décrypte l’apport du quintuple Ballon d’or sur le collectif des Red Devils.

Manchester United ne flambe pas en Premier League (7e) et pour certains, l’occasion est toute trouvée pour s’en prendre à Cristiano Ronaldo, revenu cet été en grande pompe dans le club qui l’a révélé au grand public. Alors que Gary Neville a récemment fustigé son attitude, l’avant-centre portugais a aussi été pointé du doigt pour son jeu qui déteindrait sur le collectif de son équipe. Pourtant, le quintuple Ballon d’Or se montre toujours le plus efficace de son club, loin devant des partenaires d’attaque beaucoup moins réalistes cette saison dans le dernier geste.

>> La Premier League est à suivre sur RMC Sport, abonnez-vous à nos offres

Les attaquants privilégient moins dans l’axe

Comparons l’activité des principaux joueurs offensifs de Manchester United avec la saison passée en Premier League. Si Cristiano Ronaldo est évidemment libre sur le terrain, avec une position assez mouvante, les ailiers Greenwood et Rashford évoluent moins dans l’axe et beaucoup plus proche de leur couloir respectif. Autre conséquence de l’arrivée du Portugais, Fred se projette beaucoup moins que la saison dernière.

Une évolution limitée dans le jeu

D’un point de vue statistique, le rendement global de l’équipe a chuté avec 1.92 but marqué par match en championnat en 2020-2021 contre seulement 1.57 en moyenne cette saison. En revanche, dans le jeu, il y a peu de changement avec un nombre moyen de tirs (13.84 par match contre 13.68 la saison passée), de passes (499 contre 552) et de centres (18 contre 16) assez équivalents. La principale différence réside aussi dans le nombre de buts encaissés par match, avec un total de 1.42 cette saison contre 1.15 lors de l’exercice précédent. À noter que les buts sont marqués de manière similaire, avec des ratios stables depuis l’arrivée de Ronaldo sur les buts en contre-attaque, dans la surface ou à l’extérieure de la surface.

Une efficacité en baisse pour tous

Récemment défendu par l’ex-attaquant des Red Devils Andy Cole (« ce n’est plus le même joueur que la saison dernière »), Bruno Fernandes connaît effectivement une chute de son efficacité depuis la fin du mois d’août. Décisif toutes les 107 minutes la saison passée en Premier League (18 buts, 11 passes décisives), il ne l’est plus que toutes les 188 minutes (5 buts, 3 passes décisives). Marcus Rashford vit lui aussi une baisse significative de son rendement, puisqu’il réussit un geste décisif toutes les 200 minutes cette saison contre toutes les 132 minutes en 2020-2021.

Plus globalement, Manchester United compte surtout sur Cristiano Ronaldo dans le dernier geste et beaucoup moins sur un large panel de joueurs. Illustration: là où quatre éléments étaient décisifs tous les deux matchs ou moins la saison dernière (Cavani, Fernandes, Rashford, Martial), seul l’ancien attaquant du Real marque ou délivre une passe décisive toutes les 180 minutes ou moins cette saison, en l’occurrence toutes les 112 minutes.

Si Manchester United marque moins cette saison, ce n’est donc sans doute pas la faute de Cristiano Ronaldo, « très heureux » en Angleterre selon son agent Jorge Mendes, qui prédit à nouveau « une excellente saison ». Bien au contraire, la recrue crée une petite dépendance remarquable sur ses statistiques (8 buts, 3 passes décisives), et presque un monopole dans l’axe du terrain que les ailiers (Greenwood, Rashford) comme le milieu relayeur Fred fréquentent de moins en moins. En clair, seul le rendement change chez les Red Devils depuis l’arrivée de CR7, qui de son côté ne perd pas ses bonnes habitudes en continuant d’empiler les buts.

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Ronaldo #atil #vraiment #changé #jeu #son #équipe

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)