Blaise Matuidi dispose encore d’un an de contrat avec l’Inter Miami en MLS mais le nom du milieu de terrain circule en Ligue 1. A la recherche de renforts, Troyes aimerait rapatrier le joueur de 34 ans dans son club formateur, pendant le mercato hivernal.

La possibilité d’un retour en équipe de France pour l’Euro 2021 a brièvement circulée au printemps dernier. Depuis, Blaise Matuidi profite de la vie en Floride et prépare le début de la prochaine saison de MLS avec l’Inter Miami. Mais l’exil doré du milieu de 34 ans aux Etats-Unis pourrait bientôt s’achever. En froid avec son entraîneur Phil Neville qui ne compte pas sur lui, le champion du monde 2018 plait à l’ESTAC selon les informations de l’Est Eclair.

Formé à Troyes, Blaise Matuidi pourrait ainsi devenir l’une des premières recrues du nouvel entraîneur Bruno Irles. Réputé pour sa capacité à sortir et faire progresser des jeunes, le technicien bénéficierait ainsi de l’apport d’un vétéran expérimenté pour encadre les espoirs de l’équipe auboise. Une signature de l’ancien du PSG et de la Juventus serait envisagée lors du mercato hivernal.

>> Toutes les infos et rumeurs du mercato sur RMC Sport

Un salaire qui pose problème

Arrivé chez les jeunes de Troyes en 2003, Blaise Matuidi y a ensuite débuté chez les pros en 2004, avant de quitter l’ESTAC pour Saint-Etienne afin d’y lancer sa brillante carrière.

Près de 14 ans après son départ, le milieu pourrait donc retrouver son club formateur pendant le mois de janvier. Si une source proche du jour qualifie cette piste de « crédible » auprès du quotidien local, rien n’est fait.

D’abord, il faut trouver un accord avec l’Inter Miami soit sur une indemnité de transfert payée par le club troyen soit via une résiliation à l’amiable de la dernière année de contrat (jusqu’en décembre 2022) de Blaise Matuidi avec la franchise de David Beckham. Recruté en qualité de « designated player », le Français dispose d’un salaire important et n’est pas inclus dans le plafond salarial des clubs de MLS. Si cela pourrait servir à convaincre l’équipe floridienne de se séparer de lui, ce salaire risque aussi de poser problème à l’ESTAC.

Malgré le soutien du City Football Group et les finances émiraties, 15e de Ligue 1 après 19 rencontres cette saison, Troyes va devoir faire un effort financier pour mettre la main sur Blaise Matuidi. Après avoir convaincu Adil Rami de signer cet été, le club aubois rêve d’un autre champion du monde cet hiver. Mais pour l’heure, cela reste un dossier compliqué à finaliser.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Matuidi #pisté #par #Troyes #cet #hiver

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)