Transfert le plus cher de l’histoire de Chelsea, Romelu Lukaku (28 ans) a été écarté par Thomas Tuchel après la parution d’une interview où il se plaint de son utilisation et ouvre la porte à un retour à l’Inter Milan.

Ce devait être un retour triomphal par la grande porte. Sept ans après son départ de Chelsea qui ne lui avait jamais donné sa chance en trois saisons, Romelu Lukaku (28 ans) est devenu le transfert le plus cher de l’histoire du club en étant recruté 115 millions d’euros par les Blues. Depuis ses prêts à West Bromwich Albion et à Everton (qui l’a définitivement recruté en 2014), ‘Big Rom’ s’est construit une stature d’attaquant international à Manchester United, mais surtout à l’Inter Milan, qu’il a quitté en champion d’Italie l’été dernier. Pour revenir en héros à Londres.

Tout avait pourtant bien commencé

Cinq mois plus tard, l’histoire tourne au vinaigre. L’international belge a été écarté par Thomas Tuchel pour le choc entre Chelsea et Liverpool (2-2), dimanche. Le manager a justifié publiquement cette mise en l’écart en reprochant l’interview accordée par Lukaku à Sky Sport Italia, accordée il y a trois semaines mais parue il y a quelques jours, dans laquelle il s’est plaint de son utilisation, tout en ouvrant la porte à un retour à l’Inter Milan. « Je ne suis pas satisfait de la situation à Chelsea, a-t-il lâché. Tuchel a choisi de jouer avec un autre système, je dois juste continuer à travailler et être professionnel. Je suis un travailleur et je ne dois pas baisser les bras. »

« Je pense que tout ce qui s’est passé n’aurait pas dû se passer comme ça, avait-il ajouté au sujet de son départ de l’Inter. La façon dont j’ai quitté l’Inter, la façon dont j’ai communiqué avec les fans, cela me dérange parce que ce n’est pas le bon moment maintenant, mais aussi quand je suis parti, ce n’était pas le bon moment. J’espère vraiment du fond du cœur revenir à l’Inter, non pas à la fin de ma carrière, mais quand je serais encore au top niveau pour gagner. »

Son come-back avec Chelsea avait pourtant bien débuté avec quatre buts lors de ses quatre premiers matchs et une statue de titulaire indiscutable. Mais les choses ont changé avec sa blessure à la cheville droite qui lui a fait manquer six rencontres en octobre et novembre. Une absence que Tuchel a comblé en alignant Kai Havertz en faux numéro neuf. Cela a d’abord plutôt fonctionné (cinq victoires en six matchs) et poussé Lukaku a un rôle de remplaçant pour son retour. Testé positif au coronavirus en décembre, l’international belge a manqué deux nouvelles rencontres en décembre. L’ancien joueur d’Anderlecht a rejoué deux fois depuis et marqué deux fois. Mais la sortie de son interview a sérieusement agacé Tuchel.

Tuchel, une position plus ferme qu’au PSG

Ce dernier a donc affiché une position très ferme avec la star de l’équipe. « C’était trop gros, a-t-il lancé dimanche. Il fallait protéger le match. Cela peut paraître dur, mais pour moi, c’était la décision à prendre. C’était plus facile qu’il ne soit pas dans l’équipe. Je lui ai parlé deux fois et j’ai aussi parlé avec les cadres de l’équipe. »

>> Suivez toutes les infos mercato EN DIRECT

Tuchel semble bénéficier du soutien de ses dirigeants – muets sur le dossier – avec le crédit accumulé depuis le sacre en Ligue des champions. « Il est en position de force », estime d’ailleurs Gary Neville, ancien défenseur de Manchester United, désormais consultant pour Sky Sports. Le technicien montre – dans son dossier – un autre visage que celui affiché avec les stars du PSG où il s’échinait toujours à arrondir les angles pour apaiser les mécontentements.

Un départ déjà évoqué

« C’est plus simple d’entraîner Lukaku que Neymar ou Mbappé, avait-il lâché dans Sportweek, supplément de la Gazzetta dello Sport, en octobre dernier. Ce sont deux clubs complètement différents au niveau du style et de l’organisation. Au PSG, j’avais l’impression d’être le ministre des Sports. Je devais aussi gérer la famille et les amis des stars. À Chelsea, je travaille bien plus calmement. » Et de manière plus drastique aussi avec la grande star du groupe. Il a prévu une réunion ce lundi pour évoquer la situation. La question de l’avenir de Lukaku à Chelsea pourrait être posée sur la table.

« On verra, a ajouté Tuchel, dimanche. On va se réunir et on décidera. C’est notre joueur, il y a toujours une manière de revenir. » La polémique agite déjà les pages mercato de la presse anglaise qui lance l’hypothèse d’un départ de « Big Rom ». La piste de Tottenham où il retrouverait Antonio Conte – un entraîneur qui l’adore – est évoquée. L’idée de rejoindre les Spurs – l’un des rivaux honnis de Chelsea – ne participera pas à apaiser les supporters des Blues.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Lukaku #les #raisons #dune #polémique #millions #deuros

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)