Un mois après la finale de Ligue des champions entre le Real et Liverpool (1-0), le 28 mai dernier à Paris, des supporters madrilènes ont eu la désagréable surprise de recevoir des amendes salées des autorités françaises. En cause, les maillots de leur équipe qu’ils avaient sur le dos…

Jusqu’au bout, la fête autour de la dernière finale de Ligue des champions aura été singulière. Gâchées par de multiples incidents en marge de Real-Madrid-Liverpool (1-0), les festivités ne l’auront pas été qu’autour du Stade de France. David González, un fan madrilène de 41 ans membre du club de supporters de Villajimena (nord de l’Espagne), en a fait l’amère expérience, contée au journal espagnol AS.

Accompagné d’un mineur de 15 ans et de cinq autres adultes, celui-ci – comme de nombreux fans madrilènes – a profité de quelques heures avant le début du match pour se balader dans le centre-ville parisien. Notamment sur les Champs-Elysées, si convoités des touristes. C’est là que le quarantenaire et ses amis, reconnaissables car flanqués de maillot de leur équipe, se font arrêter par des policiers français.

>> Chaos au Stade de France: les infos en direct

Motif: « Participation à une manifestation interdite sur la voie publique »

Ces derniers contrôlent les six Espagnols, en prenant soin au passage de prendre en photo leurs pièces d’identité. S’ils ont pu reprendre leur chemin et le cours de leur journée ensuite, ces supporters ont eu la désagréable surprise, un mois plus tard, de recevoir chez eux deux amendes de 375 euros pour « participation à une manifestation interdite sur la voie publique ».

« Nous n’arrivions pas à y croire, nous ne chantions même pas, s’offusque David González, qui n’a pas manqué de fournir une photo d’une amende reçue au média ibérique. (…) Nous marchions dans la rue avec nos maillots et nos drapeaux, comme des milliers d’autres personnes ! (…) Nous ne savons pas quoi faire. » David et ses comparses ont tenté de faire annuler leurs amendes auprès du gouvernement français, avant d’être invités à se « rapprocher de l’ambassade de France ».

« Tout était sombre, il y avait des vols à la vue de tous… »

Ils ont également essayé de contacter le Real Madrid pour obtenir un appui, sans réponse pour le moment. « Mais qu’est-ce que tu veux dire, ou prouver? Six personnes avec leur maillot le jour de la finale de la Ligue des champions, pourquoi voulez-vous que cela soit une manifestation ‘interdite’?, désespère David. Je ne sais pas si la même chose est arrivée à d’autres clubs de supporters ou à d’autres fans, mais j’ai vu beaucoup d’entre eux se faire demander leur carte d’identité en même temps que nous… »

Au-delà de cette épisode fâcheux, un de plus autour d’une soirée de finale de C1 qui n’en finit plus de décevoir, le supporter espagnol garde également bien en tête le reste de sa soirée parisienne. « L’organisation de la finale a été un désastre, une expérience horrible », lâche celui qui était parvenu à entrer au Stade de France sans encombre, trois heures avant le coup d’envoi. « A la sortie? Tout était sombre, il y avait des vols à la vue de tous, le métro était une souricière et les taxis ne s’approchaient pas car ils ne voulaient pas se retrouver dans l’œil du cyclone. »

Romain Daveau Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #des #supporters #Real #sanctionnés #pour #avoir #porté #leur #maillot #sur #les #ChampsElysées

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)