Invité de l’After Foot sur RMC, Gérard Lopez, le président de Bordeaux, n’a pas hésité à qualifier de « très mauvais » le bilan de son club, qui pointe à la 17e place à la trêve.

Le renouveau espéré se fait toujours attendre du côté de Bordeaux. Après un exercice 2020 compliqué, achevé à la 12e place, et un changement de direction, beaucoup d’espoirs étaient placés dans les Girondins pour cette nouvelle saison. Mais pour l’instant, la mayonnaise peine à prendre: à la trêve, ils flirtent avec la zone rouge (17es), plombés par une défense aux abois. Un bilan que le président du club, Gérard Lopez, n’a pas hésité à qualifier de « très mauvais » au micro de l’After Foot sur RMC.

>> Les podcasts de l’After

La pire défense de Ligue 1

« Foncièrement d’un point de vue comptable, c’est très mauvais. Il n’y a pas de filtre là-dessus, a concédé le dirigeant. Mais il y a des raisons pour cela, quand vous prenez un peu de distance : on voit qu’en attaque, en partant du milieu de terrain vers l’avant, on est une équipe qui marche très bien, parce qu’on est la 6e meilleure équipe offensive en Ligue 1. Par contre, on est catastrophique défensivement. » Cette saison, aucune équipe de l’élite n’a encaissé plus de buts que Bordeaux (43).

« On a joué que trois matchs avec notre défense type, on a eu énormément de blessures, a tenté d’expliquer Lopez, qui est arrivé au club en juin. Ce n’est pas une excuse mais c’est un fait. » Capitaine de l’équipe, Laurent Koscielny a par exemple manqué huit rencontres de Ligue 1 sur 19, tandis que Paul Baysse n’a pas pu jouer la moindre minute à cause d’une rupture du ligament antérieur du genou gauche. Stian Gregersen, Mexer et Abbdel Medioub ont aussi été régulièrement absents.

« Il va falloir se renforcer »

« On a par moment aussi des sautes de concentration, des erreurs individuelles, tout ça se paie cash, a poursuivi l’ancien dirigeant lillois. On a vu, ces derniers matchs, un groupe plus compact, même si on continue à prendre des buts. On a toujours eu du répondant. Si on arrive à régler ce problème défensif et on va s’y atteler, on peut vivre une deuxième moitié de saison bien plus intéressante. »

Pour cela, les Girondins pourraient bien mettre la main à la poche lors du mercato. « On en n’a pas fait un secret: on ne peut pas vivre comme ça, être dans une situation où avec un ou deux blessés, on doit bricoler. Il va falloir se renforcer, surtout sur l’aspect défensif », a reconnu Lopez. Des noms commenceront peut-être à filtrer d’ici le 1er janvier à minuit, l’heure d’ouverture de la fenêtre de transferts hivernale.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #trêve #Gérard #Lopez #dresse #très #mauvais #bilan #comptable #des #Girondins

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)