Racheté au début du mois d’octobre par un fond d’investissement saoudien, Newcastle sera certainement un des principaux acteurs de ce mois de janvier. Afin d’assurer son maintien en Premier League, les Magpies comptent se renforcer.

Avec une seule victoire en Premier League depuis le début de la saison, Newcastle a vécu une première partie de saison catastrophique. Mais les fans ont encore des raisons d’espérer un bel avenir pour leur club. Avec deux points de retard sur le 17e et premier non relégable Watford, les Magpies ont encore toutes leurs chances de se maintenir dans l’élite. D’autant que pour les accompagner, ils peuvent compter sur un fond d’investissement saoudien qui a racheté le club en octobre dernier.

Dotés de moyens financiers colossaux, la lanterne rouge du championnat sera active au mercato d’hiver.

Newcastle pourra investir dès janvier malgré le fair-play financier

Nouveau propriétaire du club anglais, le Fonds public d’investissement d’Arabie Saoudite a largement les moyens de ses ambitions avec une fortune estimée à 400 milliards d’euros. De quoi croire à des investissements colossaux sur les prochains marchés des transferts, à la condition de se maintenir en Premier League dans les mois à venir.

Mais ce n’est pas la seule. Un obstacle de taille va se dresser devant le club le plus riche du monde: le fair-play financier (FPF). La règle créée par l’UEFA en 2010 vise à empêcher les clubs de dépenser autant que leurs revenus. « Chelsea, Manchester City et le PSG ont commencé à investir sans entrave, mais les règles ont changé, avait regretté la directrice Amanda Staveley au moment du rachat. Nous devons évoluer avec le fair-play financier et sur le long terme. »

La situation sportive préoccupante du club aurait contraint les dirigeants à investir massivement dès cet hiver. Et ils auraient tout de même une certaine liberté pour agir. « Dans le cadre du fair-play financier, ils peuvent faire une perte de 120 millions en trois ans, explique Kieran Maguire, professeur de finance, dans la presse espagnole. Au cours des trois dernières années, ils ont réalisé un bénéfice de 45 millions et ont investi 58 millions dans des infrastructures telles que l’académie, qui est exemptée du FPF. Ils ne pourront pas signer sans limites, mais ils auront de la marge. » Un montant de 220 millions d’euros est évoqué par ce professeur.

Trippier et Botman premières recrues?

Si ce budget annoncé venait à se confirmer, ceci permettrait à Newcastle de recruter les joueurs nécessaires pour sauver sa place dans l’élite et démarre son projet ambitieux. Comme l’avait révélé Amanda Staveley, l’objectif des propriétaires est de remporter d’ici quelques années le titre de Premier League: « Oui, nous voulons gagner la Premier League d’ici 5 à 10 ans. »

Pour lancer les hostilités, la première recrue devrait être Kieran Trippier. D’après Marca, le latéral droit de l’Atlético de Madrid devrait rejoindre les Magpies pour 30 millions d’euros. Désireux de revenir dans son pays natal, le joueur de 31 ans va probablement retrouver son ancien coach à Burnley Eddie Howe. L’international pourra apporter son expérience du haut niveau à une équipe qui en manque depuis le début de la saison.

L’ancien de Tottenham ne sera sans doute pas la seule arrivée. Selon le média espagnol, les Anglais ambitionnent toujours de faire venir le défenseur de Lille Sven Botman. Une offre de 36 millions d’euros aurait même été formulée. Au milieu de terrain, un retour de Georginio Wijnaldum peu convaincant depuis son arrivée au PSG serait vu comme « un rêve ». Avec la blessure du buteur vedette Callum Wilson, un attaquant pourrait être recruté. Les noms évoqués sont: Pierre-Emerick Aubameyang, Ousmane Dembélé, Jesse Lingard, Anthony Martial, Dele Alli et Philippe Coutinho.

Des noms clinquants dans l’ensemble, mais qui seront pour la plupart difficiles à convaincre vu la place des Toons en Premier League.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Trippier #Botman #rêve #Wijnaldum #les #cibles #nouveau #riche #Newcastle #mercato #hivernal

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)