Arrivé en grandes pompes l’été dernier, Lionel Messi a marqué un seul but en Ligue 1 à mi-saison même si les actions offensives passent très souvent par lui. L’Argentin a aussi joué de malchance dans un championnat qu’il juge physique.

Lionel Messi a conclu l’année 2021 par sa « spéciale Ligue 1 ». Un but? Non, une frappe sur le poteau lors du match nul du PSG à Lorient (1-1). Une habitude pour l’Argentin qui a trouvé six fois les montants (personne n’a fait plus) lors de ses quatre premiers mois en championnat. Sa déveine explique en partie une anomalie dans l’immense carrière de la star: Messi a marqué un seul but en championnat de France. Un bilan famélique qui amuse les défenseurs de la « Ligue des talents ». Il indique aussi qu’il n’est pas si simple de s’y imposer, comme l’avait d’ailleurs constaté l’ancienne idole du Barça, peu de temps après son arrivée.

« Une ligue plus physique »

« C’est une ligue plus physique, où les matchs sont très divisés, avait-il confié à Sport. Ça se joue beaucoup en allers-retours, il y a des joueurs forts et rapides. Sur le plan physique, ça change beaucoup. En Espagne, toutes les équipes essaient de jouer beaucoup plus et vous pouvez perdre le ballon si vous n’appuyez pas assez. Ici, c’est plus par à-coups, on vous attend pour sortir et partir en contre. La plus grande différence se situe au niveau physique. »

Le faible rendement de Messi s’explique aussi par ses apparitions parcimonieuses (11 matchs de L1). Lancé dans l’effervescence à Reims le 29 août, il a ensuite attendu près de trois semaines pour enchaîner en Ligue 1, face à Lyon, une rencontre où il avait affiché son mécontentement d’être remplacé à 15 minutes de la fin. Mauricio Pochettino avait évoqué une gêne au genou. Cela lui avait d’ailleurs fait manquer les deux matchs suivants contre Metz et Montpellier. Il était revenu pour la seule défaite de la saison en Ligue 1, à Rennes, avant de manquer la rencontre suivante face à Angers, pour cause de retour tardif avec sa sélection. Depuis, Messi a davantage enchainé et participé à sept des huit derniers matchs parisiens (il a seulement manqué Bordeaux) en France.

Très sollicité et… maladroit

Et cette présence plus régulière a coïncidé avec une montée en puissance: un but contre Nantes (3-1), puis trois passes décisives à Saint-Etienne (1-3). Il a ajouté une offrande contre Monaco (2-0) depuis et une belle prestation pour conclure à Lorient.

Selon les statistiques de la LFP, Messi est aussi le joueur le plus impliqué dans une action ayant abouti à un tir. Il a aussi beaucoup raté dans le dernier geste. Avec un taux d’expected goals à 4.69, la Pulga possède tout simplement le plus gros différentiel négatif (-3.69) en Ligue 1, devant Burak Yilmaz (-3.47) et Steve Mounié (-2.91).

Déjà récompensé à Paris

Parfois raillé pour sa faible appétence au repli défensif, Messi est évidemment un incontournable de Pochettino. Il porte d’ailleurs le PSG en Ligue des champions avec cinq buts en autant de matchs de phase de poule, dont le plus beau désigné par l’UEFA pour sa frappe contre Manchester City. Ce n’est pas la seule distinction obtenue dans la capitale française. Début décembre, il a reçu son septième Ballon d’or même s’il l’a davantage mérité pour ses performances avec l’Argentine et le Barça qu’à Paris. Leonardo, directeur sportif du PSG, ne partage pas ce dernier point.

Pour lui, les six premiers mois de Messi à Paris sont excellents. « Lionel Messi est indiscutable pour moi, a lancé le Brésilien dans une interview au JDD et Europe 1. Si tu commences à discuter Messi, c’est que tu n’as rien compris au football. Nous, on ne peut pas douter. Si vous regardez les chiffres de Messi, ses six premiers mois sont incroyables. Lui et Kylian Mbappé ont participé à presque tous les buts du club. Il est déterminant et décisif. Nous n’avons pas pris Messi pour faire le show à chaque match. Avec lui, c’est sûr que nous sommes plus compétitifs. Il peut décider à chaque match. »

Mbappé promet une grande deuxième partie de saison de Messi

Un autre éminent membre du PSG a récemment pris le soin de chouchouter la star en lui offrant un penalty face à Bruges: Kylian Mbappé. « On va avoir besoin de Lionel Messi, a-t-il déclaré. Ça reste Lionel Messi. On va avoir besoin de lui pendant la saison et je suis sûr qu’il va nous aider quand les échéances importantes arriveront. Il faut qu’il arrive avec de la confiance pour ces matchs-là. Il va nous le rendre aussi. C’est bien pour lui qu’il finisse avec deux buts, mais c’est bien aussi pour nous pour le futur. » Pour l’attaquant, c’est sûr, l’Argentin va faire mal en deuxième partie de saison.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #quel #bilan #pour #Messi #après #mois #PSG

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)