Recruté par l’OM en provenance de la Juventus en janvier 2021, Franco Tongya (19 ans) n’a jamais évolué avec les pros et laisse un sentiment mitigé avec la réserve, malgré un potentiel certain. RMC Sport a sondé les habitués de la réserve marseillaise au sujet du jeune Italien.

Son arrivée avait suscité une certaine curiosité en janvier 2021. Franco Tongya (19 ans) s’était engagé avec l’OM en fin de mercato d’hiver, contre huit millions d’euros en provenance de la Juventus dans une sorte d’échange (qui n’en était pas un dans les faits) avec Marley Aké, qui avait fait le chemin inverse vers le Piémont pour le même montant.

Depuis, celui qui avait été présenté comme « un milieu de terrain offensif capable de jouer également sur l’aile, technique, physique, puissant et tonique » s’est montré très discret. Il ne compte aucune feuille de match avec l’équipe A et ne s’entraîne jamais avec les hommes de Jorge Sampaoli.

« Il était plus attendu que les autres, cela a pu le desservir »

Le milieu italien se contente de la réserve avec laquelle il a joué six matchs (cinq titularisations) pour aucun but marqué, cette saison. Le natif de Turin avait rejoint la Canebière dans un contexte compliqué avec la suspension des matchs de la réserve en raison de la crise sanitaire. Son adaptation a été difficile. Le joueur, qui ne parle qu’un petit peu français, était attendu au regard du montant de son transfert, même si le club avait rapidement expliqué qu’il ferait ses gammes avec la réserve.

L’été dernier, Tongya avait séduit les observateurs lors de certains matchs amicaux ou surtout au tournoi européen U21 face au Stade Rennais en juillet (doublé dont une frappe lointaine en pleine lucarne). Son faible rendement, depuis, laisse sceptiques les fidèles de l’OM Campus et des matchs de la réserve.

« Il a très peu enchaîné les matchs, souligne Bastien Cordoleani, scout à Marseille, spécialisé dans les jeunes joueurs de la région. C’est un profil athlétique utilisé pour le moment sur plusieurs postes avec l’équipe réserve, notamment sur le côté, ce qui ne met peut-être pas trop en valeurs, ses qualités. Il a une certaine capacité à casser les lignes et il semble avoir une bonne frappe de balle, mais pour le moment il manque de régularité. Il a aussi une certaine pression car il était plus attendu que les autres, cela a pu le desservir. Il est un peu effacé sur le plan mental. Je ne doute pas de ses qualités mais pour le moment je suis déçu. »

Un potentiel intéressant mais pas un mental de futur champion?

« A son arrivée, aucun de ses coéquipiers n’a vraiment été impressionné par son jeu, ajoute Idriss Kasmi, journaliste indépendant et fondateur du Podcast « PasseTonBallon », qui a un œil avisé sur le foot amateur marseillais. Oui il va vite, oui il est puissant, mais il joue souvent tête baissée, souvent pour lui-même. C’est un joueur qui a un certain talent. On le voit à sa conduite de balle, à sa frappe ou à sa force physique, déjà très développée. Mais il a souvent donné l’impression de trainer les pieds, de ne pas savoir pourquoi il est arrivé là, de ne pas faire beaucoup d’efforts. Pour le moment c’est un échec. »

Malgré ses prestations peu abouties, la sensation reste que ce jeune joueur, dont le profil a toujours intéressé Pablo Longoria, a des prédispositions physiques et techniques pour percer, si les conditions sont favorables et s’il s’en donne les moyens. En interne, on réclame d’ailleurs de la patience et de l’indulgence. Beaucoup estiment qu’il est trop tôt pour juger le joueur en raison de son faible temps de jeu. Difficile donc de se forger un avis définitif sur sa vraie valeur, même si les dirigeants perçoivent des qualités de percussion ou une certaine puissance offensive.

« Il est adorable, gentil, souriant. Il n’a que 19 ans, il est loin de chez lui, et surtout il n’a rien demandé. »

Les suiveurs réguliers des entraînements de la réserve soupçonnent le joueur « de ne pas être un immense travailleur », ou « de ne pas avoir le mental du futur champion qui lui permettrait justement de forcer son destin, même loin de chez lui ». Ils le décrivent aussi comme un garçon sympathique auprès de RMC Sport. « Il est même adorable, gentil, souriant, confie un intime de la formation olympienne. Il n’a que 19 ans, il est loin de chez lui, et surtout il n’a rien demandé. C’est un âge où il peut déjà y avoir des jalousies dans le vestiaire à cause du salaire, du statut, et des enjeux liés au contrat de chacun. Lui, il se demande parfois pourquoi il a débarqué à l’OM, d’autant que le staff du groupe professionnel ne s’occupe quasiment pas de lui, ne le considère pas. »

Pourrait-il d’ailleurs trouver plus de temps de jeu cet hiver? Tongya réalise de bonnes performances avec les U20 italiens et garde une cote intéressante en Italie, où des clubs de deuxième division pourraient proposer un prêt à l’OM. Un départ cet hiver est probable, mais pas encore acquis.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #devient #Franco #Tongya #jeune #Italien #arrivé

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)