Bruno Genesio n’a pas aimé la prestation de son équipe lors de la défaite à Angers, ce dimanche, lors de la 4e journée de Ligue 1 (2-0). Le coach du Stade Rennais regrette notamment l’entame de match trop timide de ses joueurs, qui ont évolué à dix en seconde période.

Le visage fermé, le ton sec et les mots piquants. Bruno Genesio n’avait pas vraiment envie de rire à l’heure de débriefer le déplacement de son équipe à Angers, ce dimanche, lors de la 4e journée de Ligue 1. Face à un SCO séduisant, le Stade Rennais s’est incliné sur la pelouse du stade Raymond-Kopa (2-0). Un revers marqué par l’énorme bourde d’Alfred Gomis sur l’ouverture du score de Sofiane Boufal et l’exclusion précoce de Loïc Baldé, juste avant la mi-temps.

« On a joué 45 minutes, ça ne suffit pas, peste Genesio. On a donné un but alors qu’Angers n’avait rien demandé, à un moment où nous avions la maîtrise du jeu. Mes joueurs ont fait le maximum mais quand il y a un but donné comme ça… Je suis surtout en colère pour la première mi-temps, l’apathie qu’on a eue. On a attaqué le match en ballerines, on n’est pas venus faire un match de football. Le carton rouge nous pendait au nez mais quand on voit ce qu’on peut faire en deuxième mi-temps à 10, ça laisse des regrets. »

« Ce groupe est par moments immature »

Trois jours après leur qualification pour la phase de poules de la Conference League sur la pelouse de Rosenborg, les Bretons manquaient peut-être un peu de jus en Maine-et-Loire. Même si leur entraîneur balaye l’hypothèse.

« Le déplacement de jeudi en Norvège n’est pas une excuse, on a vu qu’on était prêts, puisqu’à 10 contre 11, on a mieux fini le match, souffle Genesio. Maintenant, ce n’est qu’un match, mais il faudra s’en servir et en tirer les leçons. En attaque, on a encore manqué de justesse et de précision, il y avait des espaces qu’on n’a pas su exploiter (…) Ce groupe est jeune, par moments immature, c’est à nous, le staff, d’adapter notre discours et notre comportement. Mais on ne va pas tout jeter, il y a eu plein de bonnes choses en ce mois d’août, y compris aujourd’hui en deuxième mi-temps ».



Source link
rmcsport.bfmtv.com #attaqué #match #ballerines #grosse #colère #Genesio #après #défaite #Angers

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)