Les Ultramarines, principal groupe de supporters des Girondins de Bordeaux, sont montés au créneau pour défendre la position de leur club qui attend toujours de savoir si son match contre l’Olympique de Marseille sera maintenu ce vendredi (21h). Pour eux il sera difficile de maitriser certains supporters si la rencontre reste programmée. 

Bientôt 44 ans que les Girondins n’ont plus perdu à domicile contre l’Olympique de Marseille, la plus longue invincibilité en L1. Alors forcément le match contre l’OM est la rencontre que chaque supporter bordelais coche en priorité lorsque le calendrier tombe. Cette saison, cette affiche s’annonce encore plus particulière qu’à l’accoutumée. Entre les nombreux cas de Covid au sein du club et l’indécision de la LFP quant au maintien de la rencontre, les incertitudes sont nombreuses. Les Ultramarines, principal groupe de supporters girondins, ont décidé de soutenir leur club en réclamant le report du match et en respectant le choix des Girondins de disputer ce match à huis-clos. « C’est une décision scandaleuse si ce match est maintenu au regard de l’enjeu de ce match, de l’invincibilité, de son côté historique mais même au-delà de ça il est inconcevable pour l’équité sportive que ce match se joue », lâche le porte-parole des Ultramarines Florian Brunet. Si la rencontre est maintenue, les supporters craignent des débordements. 

« Nous serons autour du stade et on ne répond plus de rien »

« On ne répond plus de rien, les gens sont extrêmement en colère, poursuit Florian Brunet. Le match de Marseille était attendu par des dizaine de milliers de Bordelais. Vendredi, il est hors de question que l’on reste à la maison si le match est programmé. Nous serons autour du stade. On en appelle à toutes les autorités compétentes, il faut que la raison revienne. Dans le marasme actuel, on n’a pas besoin de rajouter des problèmes de sécurité qui vont irrémédiablement se présenter vendredi. » Depuis l’annonce de l’apparition des jauges dans les stades limitant la capacité à 5000 supporters, les Ultramarines avait immédiatement communiqué sur le fait qu’ils ne fréquenteraient plus le Matmut Atlantique sous ces conditions qui ne leurs « permettent pas de poursuivre leur activité, ni éthiquement, ni matériellement. » Leur volonté était tout de même de pouvoir organiser des célébrations hors de stade pour cette affiche historique. « On est harcelé par nos membres, par des supporters qui ne supportent pas que le match se joue dans ces conditions, détaille Brunet. On est vraiment en colère, on se sent floués. » Les Ultras comme le club sont désormais suspendus à la décision de la LFP. Bien que le club n’ait pas recensé de nouveaux cas positifs, les absents sont estimés à une dizaine pour disputer cette rencontre. Des tests ont été effectués ce matin comme le stipule le nouveau protocole de la Ligue. Les Girondins de Bordeaux ont envoyé une demande de report officielle avant les résultats de ces derniers.  



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Les #Ultras #bordelais #craignent #des #débordements #match #contre #lOM #est #maintenu

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)