Quelques mois après son arrivée à l’OL, Xherdan Shaqiri pourrait déjà quitter le club. En une demi-saison en France, l’international suisse s’est montré très décevant, finissant même par perdre sa place de titulaire.

Tout avait bien pourtant commencé pour Xherdan Shaqiri. Mais trois mois et demi après une première convaincante face à Strasbourg le 12 septembre (3-1), l’attaquant suisse pourrait déjà quitter l’OL, comme l’annonce L’Equipe ce jeudi. Le club lyonnais ne serait pas satisfait de sa première partie de saison, achevée avec un bilan famélique d’un but et deux passes décisives en 13 matchs disputés toutes compétitions confondues.

Une montée en puissance qui se fait attendre

L’ancien joueur de Liverpool, arrivé fin août contre six millions d’euros sans compter les bonus, avait ensuite enchaîné cinq nouvelles titularisations en Ligue 1. Avant de presque complètement disparaître de la rotation de Peter Bosz. « Il peut faire mieux », avait déclaré le coach lyonnais le 3 novembre dernier, juste avant de l’installer durablement sur son banc, justifiant sa méforme sur un manque de préparation.

« Je pense qu’il va monter en puissance », avait pourtant estimé le directeur sportif Juninho au micro de Rothen s’enflamme quelques jours plus tard, après avoir assuré que le joueur « a fait certains bons matchs ». Quelques prestations encourageantes qui n’ont donc pas eu de suite, pour le moment.

Selon Bosz, il « joue mieux dans l’axe »… mais est utilisé à droite

« En Premier League, il n’était pas exceptionnel, expliquait notre consultant Kevin Diaz fin octobre. Liverpool l’a recruté, car c’était une opportunité de marché. Mais c’était un remplaçant, un joueur qui rentrait sur 20-30 minutes. Ce n’était pas un joueur qui rentrait dans la rotation de Klopp ». Au cours de sa dernière saison chez les Reds, Shaqiri avait bénéficié seulement de cinq titularisations en Premier League. La saison passée, celle du titre, il n’en avait connues que deux, gêné par des blessures.

Au moment de son arrivée, Bosz avait notamment loué sa polyvalence, tandis que Juninho affirmait que le club « avait besoin de ce joueur ». Pourtant, le Suisse a été cantonné au côté droit en championnat, prenant l’axe seulement deux fois en Ligue Europa, avant d’être éjecté sur le banc. Le 1er décembre dernier, l’entraîneur néerlandais avait toutefois confirmé que ce n’était pas son poste idéal, semant la confusion: « Il joue mieux dans l’axe et on a Houssem (Aouar) et Paqueta. Donc il a surtout joué sur le côté droit avec nous. On a plusieurs joueurs avec les mêmes qualités ».

Toujours indiscutable en sélection

Utilisé une seule fois sur les six derniers matchs de l’OL en championnat, le 5 décembre à Bordeaux (2-2), Shaqiri demeure indéboulonnable avec la Nati. Après avoir manqué le rassemblement de septembre pour s’acclimater à son nouveau club, l’homme aux 100 sélections a démarré les quatre dernières rencontres de la Suisse, délivrant 3 passes décisives au passage. Titulaire en position de milieu offensif, le Lyonnais a notamment contribué à la qualification de son pays pour la Coupe du monde 2022 après avoir terminé en tête de son groupe devant l’Italie.

Xherdan Shaqiri a toutefois pu s’appuyer sur la Ligue Europa et le parcours tranquille de l’OL en phase de poule (5 victoires, 1 nul) pour bénéficier d’un peu plus de temps de jeu. Son contrat courre jusqu’en 2024 avec une rémunération mensuelle élevée à 350.000 euros, selon L’Equipe. Le joueur de 30 ans n’a donc ni le temps ni son salaire en sa faveur. Et ce n’est pas sa première partie de saison qui va rassurer ses futurs courtisans.

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #bilan #très #délicat #Shaqiri #sur #départ #dès #janvier

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)