L’UNFP a publié ce mardi un communiqué cinglant pour condamner les agissements des supporters à l’origine des incidents qui ont entraîné l’arrêt du match de Coupe de France entre le Paris FC et l’OL. Une rencontre pour laquelle les deux clubs ont été déclarés perdants.

Un texte court et percutant, écrit dans un style assez inhabituel. Comme une sorte d’édito. L’UNFP a publié ce mardi un communiqué afin de réagir aux sanctions infligées au Paris FC et à l’OL. Les deux clubs ont été déclarés perdants après les incidents qui ont entraîné l’arrêt de leur 32e de finale de Coupe de France, le 17 décembre à Charléty. Ce qui va permettre à Nice de se qualifier directement pour les 8es.

La rencontre a été interrompue en raison de sérieux débordements en tribunes, provoqués par des « hooligans » lyonnais. En plus du match perdu, le PFC a écopé d’une suspension de terrain et doit se trouver un autre stade pour jouer ses cinq prochains matchs à domicile. L’OL a écopé d’une fermeture de son parcage visiteurs pour le reste de la saison et d’une élimination avec sursis de la prochaine édition de la Coupe de France.

« En finir avec toutes les formes de violence »

De quoi agacer sérieusement le syndicat des joueurs, qui l’a fait savoir dans un mélange de colère et d’ironie: « Chers pseudos supporters, casseurs à la petite semaine, nous sommes désolés que vous ayez mal compris notre message: lorsque l’UNFP, relayée d’ailleurs par l’immense majorité des joueurs et la plupart des entraîneurs, plaidait pour un allègement des calendriers, nous ne pensions pas que, visiblement en phase avec nous, vous iriez jusqu’à obliger la commission de discipline de la FFF à priver le Paris FC et l’Olympique Lyonnais d’un match voire de deux au minimum pour le vainqueur. »

« Les voilà coupables et responsables de vos actes imbéciles, tout comme les vrais supporters auxquels nous ne vous associerons jamais, poursuit le communiqué. À cause de vous, ce sont aujourd’hui deux clubs, du dirigeant à la secrétaire, du joueur et de l’entraîneur au staff médical, qui ont été lourdement sanctionnés pour rappeler que le football français, à commencer par les joueurs qui en sont la cible depuis l’été dernier, veut en finir avec toutes les formes de violence! »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #lettre #ironique #incendiaire #lUNFP #aux #pseudosupporters

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)