Deuxième à douze points de Manchester City au printemps dernier, Manchester United espère détrôner son voisin en Premier League cette saison (premier match samedi 13h30 contre Leeds, à suivre en direct sur RMC Sport 1). Une quête pour laquelle le coach des Red Devils Ole-Gunnar Solskjaer se veut confiant vu la qualité de son effectif et le sentiment de revanche qui habite ses joueurs.

Huit ans qui deviendront au minimum neuf. Si Manchester United remporte le titre de Premier League au printemps prochain, ce sera le premier pour les Red Devils depuis 2013 et la fin de règne de Sir Alex Ferguson. Soit neuf années. Depuis le premier sacre national de MU en 1908, un tel intervalle entre deux couronnes n’est arrivé que deux fois, entre 1911 et 1952 et entre 1967 et 1993! Logique, donc, de voir les fans mancuniens impatients de remonter sur le trône. Ça tombe bien: Ole-Gunnar Solskjaer est confiant dans les chances de son équipe de détrôner le voisin Manchester City.

S’il sait que la tâche s’annonce compliquée, le coach norvégien qui vient de prolonger jusqu’en 2024 a conscience que les arrivées de Jadon Sancho, Tom Heaton et Raphaël Varane – l’officialisation de l’arrivée du défenseur central français serait imminente – peuvent permettre à son groupe de franchir le dernier cap jusqu’au sommet après la deuxième place (à douze points de City) de la saison dernière.

« Je suis excité par l’effectif, savoure Solskjaer pour Sky Sports. Je pense que rien n’est impossible pour ces garçons. Tout va se jouer sur ce qu’on va faire d’ici à la fin de saison, combien de sacrifice on fera, combien de discipline, d’esprit d’équipe et de consistance on aura, combien de travail on fera, combien de sang, de sueur et de larmes on connaîtra, toutes ces qualités et ces clichés. Si tu veux être le meilleur, tu dois vivre comme le meilleur, travailler comme le meilleur et performer tous les trois jours. Ce sera difficile mais c’est possible, clairement. »

« A United, on est là pour gagner »

La suite logique d’une évolution observée par le héros de la finale de la Ligue des champions 1999, arrivé sur le banc mancunien en décembre 2018. « J’ai vu des progrès, poursuit le Norvégien. Des progrès dans le staff, des progrès chez les joueurs, des progrès dans le club et comment on fait les choses, mais on n’a encore rien gagné. A Manchester United, on est là pour ça. Je suis habitué à gagner. Quand je jouais ici, on a fini une fois troisième mais sinon on était toujours premier ou deuxième. Mais nous savons que nous sommes dans le championnat le plus intense et compétitif au monde et que nous devons être au top du premier au dernier match pour gagner le titre. »

Le retour des fans à Old Trafford, où MU a concédé six défaites et quatre nuls la saison dernière alors qu’il restait invaincu à l’extérieur, devrait aider dans la quête. Tout comme un début de saison où les Red Devils ne croiseront aucun membre du top 5 du dernier exercice dans ses sept premiers matches (première rencontre samedi à 13h30 à domicile contre le Leeds de Marcelo Bielsa, un match « toujours spécial où on doit tout bien faire pour avoir un bon résultat » dixit Solskjaer).

« Tu ne veux plus le revivre »

« Le début de saison est très important, pointe le technicien norvégien. Nous étions très mauvais à la maison en début de saison dernière. Mais nos fans sont de retour et ça veut dire beaucoup pour nos joueurs. Ça va nous donner de l’énergie. Le premier tacle ou le premier tir va donner plein d’énergie à nos supporters comme à nos joueurs. Il faut aussi espérer garder la même consistance à l’extérieur. »

>> Abonnez-vous ici à RMC Sport pour suivre toute la Premier League

Le Norvégien compte aussi sur une… défaite pour motiver ses troupes. Celle contre Villarreal en finale de la Ligue Europa, aux tirs au but, en mai dernier. Une frustration qui peut alimenter les futures triomphes. « C’était très décevant et le sentiment était horrible le lendemain au réveil. Parfois, ces défaites en finale vous font revenir avec une motivation supplémentaire car tu te souviens du sentiment ressenti et tu ne veux plus le revivre. Quand tu gagnes, parfois, tu te reposes sur tes lauriers et tu te dis: ‘C’est bon, nous sommes de grands joueurs’. Nous savons que nous sommes une bonne équipe mais nous savons aussi que nous avons encore un peu de chemin à faire pour arriver où nous voulons être et gagner des trophées. » La quête débute ce samedi.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Excité #par #son #effectif #Solskjaer #croit #aux #chances #titre

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)