Des t-shirts à l’effigie d’Emiliano Sala ont été distribués aux abords et à l’intérieur de l’Allianz Riviera samedi, afin qu’ils soient portés par les supporters niçois à l’occasion de l’hommage qui sera rendu à l’Argentin à la 9e minute de la réception de Lille.

Leurs chants avaient suscité l’indignation générale du monde du football. Mercredi dernier, les supporters niçois de la Populaire Sud avaient entonné des chants moquant l’attaquant nantais Emiliano Sala, décédé dans un accident d’avion, en plein match contre Saint-Etienne (4-2).

« C’est un Argentin qui ne nage pas bien, Emiliano sous l’eau », ont-ils osé, suscitant un gigantesque tollé. Pour le retour du football à l’Allianz Riviera, l’écrin des Niçois, les Aiglons ont prévu de racheter la faute d’une partie leurs supporters.

L'ext-attaquant du FC Nantes, mort dans des circonstances tragiques, a fait l'objet de moqueries de la part des supporters niçois
L’ext-attaquant du FC Nantes, mort dans des circonstances tragiques, a fait l’objet de moqueries de la part des supporters niçois © @RMCSport

En marge de la réception du LOSC, des maillots à l’effigie d’Emiliano Sala ont été distribués sur le parvis du stade et une fois les portiques de sécurité passés. 15.000 maillots ont été distribués en tribune, certains sont portés en Populaire Sud. Les joueurs niçois avaient prévu de le revêtir pendant l’échauffement. Un hommage est prévu à la 9e minute du match. Le portrait du joueur devrait être diffusé sur les écrans géants, peut-être accompagné par le chant scandé habituellement par les Nantais: « C’est un Argentin, il ne lâche rien, Emiliano Sala ».

« Ecœuré » et « dégoûté », le Marseillais Valentin Rongier s’est joint jeudi aux nombreuses critiques visant les ultras de la Populaire Sud. « Ils voulaient faire les intéressants mais on ne peut pas toucher à la mémoire de quelqu’un qui est parti », a ajouté le milieu de terrain formé à Nantes, où il a côtoyé Sala pendant près de quatre ans.

La colère de Galtier

Jeudi soir, l’UNFP n’a pas non plus mâché ses mots, qualifiant d' »abject » le comportement des ultras niçois. « Qu’a-t-il bien pu passer par la tête – évitons d’écrire cerveau – de ces supporters niçois pour se couvrir ainsi de honte en « vengeant » la défaite de leur équipe en finale de la Coupe de France par un chant qui n’inspire que mépris et dégoût » a communiqué le syndicat des footballeurs professionnels, s’associant « à tous ceux qui ont condamné cet acte infâme ».

Dans la foulée du match, Christophe Galtier, mine grave et mâchoire serrée, avait fait part de sa stupeur. « On peut entendre beaucoup de choses dans un stade de foot. Mais là, d’où viennent des insultes à l’encontre d’un footballeur décédé. Elles venaient de quelques personnes, mais elles n’étaient pas que trois. Mais qu’elles restent chez elles avec leurs bouteilles et leurs insultes. Si c’est ça notre société, on est dans la merde », a-t-il dit.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #des #tshirts #leffigie #Sala #distribués #lAllianz #Riviera

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)