Le défenseur central du club irlandais des Shamrock Rovers Roberto Lopes s’apprête à disputer sa première Coupe d’Afrique des nations avec le Cap-Vert. Une aventure née il y a un peu plus de cinq ans d’une blague finalement devenue réalité… grâce à LinkedIn.

Roberto Lopes, 29 ans, s’apprête dans les prochains jours à prendre la direction du Cameroun pour y disputer la première Coupe d’Afrique des nations de sa carrière avec le Cap-Vert. Pourtant, jamais le défenseur central des Shamrock Rovers n’avait imaginé un tel destin national il y a encore cinq ans en arrière. Ni même le processus par lequel il allait rejoindre sa nouvelle sélection…

« Le message sur LinkedIn ? J’avais juste pensé que c’était un spam et je n’y ai pas prêté attention »

Retour en mai 2016. Lopes évolue au club de Dublin des Bohemians et voit son coéquipier Ayman Ben Mohamed, né en Irlande, convoqué à la surprise générale pour rejoindre la sélection tunisienne. « J’étais en pleine interview et en blaguant j’ai dit que moi aussi, un jour, je pourrais devenir international et disputer la CAN« , explique-t-il au micro de BBC Sport Afrique. Car si la mère du jeune homme est irlandaise, son père est cap-verdien. « Un journaliste a pris ma blague au pied de la lettre et a contacté quelqu’un de la fédération cap-verdienne, mais rien ne s’est matérialisé. »

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais trois ans plus tard, au fur et à mesure des bonnes performances du défenseur, celui-ci se retrouve à disputer la Ligue des champions et la Ligue Europa avec les Shamrock Rovers. Deux compétitions européennes qui attirent l’oeil et rendent soudainement vos prestations plus visibles. C’est alors qu’un message un peu particulier atterrit sur son compte LinkedIn. « J’avais créé un profil quand j’étais au collège mais je ne le consultais jamais vraiment’, explique-t-il. « J’avais reçu un message de l’entraîneur de l’époque, Rui Aguas, mais il était écrit en portugais. J’avais juste pensé que c’était un spam et je n’y avais pas prêté attention. Neuf mois plus tard il me renvoyait un message me disant : ‘Salut Roberto, as-tu eu l’occasion de réfléchir à ce que je t’ai dit ?’ Je me suis senti tellement impoli de ne pas lui avoir répondu. J’ai copié le message sur Google Translate et celui-ci disait : ‘on cherche de nouveaux joueurs pour la sélection du Cap-Vert, est-ce que tu serais intéressé ?’ J’étais comme un fou, je me disais ‘bien sûr, à 100% j’aimerais faire partie de l’équipe !' »

Une chanson capverdienne en guise de bizutage

S’en sont suivis plusieurs mois de démarches administratives pour obtenir ses nouveaux papiers, une première rencontre avec ses coéquipiers de sélection et un apprentissage à toute vitesse du portugais, sans oublier un bizutage en règle sur une chanson capverdienne. Jusqu’aux matchs éliminatoires pour la Coupe du Monde 2022 et un beau parcours lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, où l’archipel est parvenu à arracher son billet pour la compétition en terminant deuxième du groupe F derrière le pays-hôte.

Le Cap-Vert disputera son premier match dans la compétition à Yaoundé contre l’Ethiopie, avant de défier le Burkina Faso et le Cameroun. Et à en croire Roberto Lopes, les Requins Bleus entendent bien « créer quelques bouleversements » pour leur troisième participation à la CAN.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #blague #LinkedIn #puis #sélection #avec #CapVert #belle #histoire #Roberto #Lopes

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)