Après les incidents lors du match entre Nice et l’Olympique de Marseille, un dispositif anti-projectiles est en train d’être installé à l’Allianz Riviera, comme l’avait réclamé la préfecture.

Le dispositif avait été réclamé à la suite des nombreux incidents ayant émaillé la rencontre entre Nice et l’Olympique de Marseille, dimanche. Le chantier a commencé: l’Allianz Rivera sera bien équipée d’un filet anti-projectiles très prochainement. Nice Eco Stadium, l’exploitant qui gère le stade, a effectué les premiers travaux d’aménagement ce mardi après-midi, suite aux demandes préfectorales de lundi soir.

Les pylônes nécessaires au déploiement du filet anti-projectile ont été installés juste au-dessus de la tribune Populaire Sud, rapporte France Bleu Azur. Le filet sera installé 48h avant les rencontres (lorsque la Tribune, fermée pour les 4 prochaines rencontres à domicile, sera à nouveau accessible). Il mesurera 70 mètres de large sur 16 mètres de haut. Douze hommes seront nécessaires pour le mettre en place.

Un souhait de Rivère

Le dossier technique pour l’installation d’un dispositif anti-projectiles à l’Allianz Riviera a été remis aux autorités cette semaine pour validation. Des poulies avaient été installées sur la toiture du stade dans le cadre d’essais, afin de boucler un dossier monté conjointement depuis des mois par NES et l’OGC Nice, le club de Ligue 1 de la riviera. Après les graves incidents dimanche lors du derby de la 3e journée de Ligue 1 entre Nice et Marseille, le préfet des Alpes-Maritimes avait réclamé l’installation d’un tel dispositif, tout comme Jean-Pierre Rivère, le président de l’OGCN. L’instruction d’une telle demande de permis de construction serait de deux mois au maximum.

Selon le média local, le prix de ces premiers travaux s’élève à 200 000 euros, une facture que l’OGC Nice devra régler. Si tout semble prêt du côté de la Tribune Populaire Sud, cela pourrait prendre plus de temps au niveau du parcage visiteurs où l’installation du filet et des vitres en plexiglass nécessite plus de travaux.

Payet touché par des projectiles

Dimanche, le match entre Nice et l’Olympique de Marseille a été définitivement interrompu à la 78e minute de la rencontre, après que le meneur de jeu olympien, Dimitri Payet, qui s’apprêtait à tirer un corner, a été la cible des supporters ultras niçois. Touché au dos par une bouteille d’eau en plastique, Payet a renvoyé le projectile vers le public. C’est alors que quelques dizaines de supporters niçois ont envahi la pelouse, provoquant une bagarre générale entre supporters, joueurs des deux équipes et membres de l’encadrement des deux clubs.

La commission de discipline de la LFP doit se pencher mercredi sur ces incidents, avec des représentants des deux clubs. Pour l’heure, les deux clubs continuent de se renvoyer la balle sur la responsabilité des incidents.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #bientôt #filet #antiprojectiles #lAllianz #Riviera

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)