Ajaccio a douché les espoirs d’une montée directe pour l’AJ Auxerre, qui devra en passer par les playoffs puis les barrages pour retrouver l’élite, 10 ans après. L’ambiance a été chaude pourtant en Bourgogne.

Les fans auxerrois voulaient mettre tous les ingrédients pour rendre cette soirée historique. Un stade Abbé-Deschamps plein à craquer – du jamais vu depuis 2015 – et une ferveur comme la ville n’en avait pas connu depuis au moins une décennie. Le car de l’AJA a mis 25 minutes pour rallier le stade avant-match. « C’était impressionnant, et très agréable », raconte l’entraîneur des Bourguignons Jean-Marc Furlan.

Pour décrocher son billet direct pour la Ligue 1, dix ans après sa relegation, l’AJ Auxerre devait faire un meilleur résultat que l’AC Ajaccio. Les Corses ont gagné 1-0 contre Toulouse. Malgré leur victoire 2-1, les Auxerrois terminent à la 3e place et devront passer par un premier barrage, puis par le barrage d’accession-relégation face au 18e de Ligue 1.

Des spectateurs ont cru à une égalisation toulousaine

Mais une scène insolite a suscité l’incompréhension en tribune de presse pendant le match. Certains spectateurs suivaient évidemment sur leurs téléphones l’évolution du score à Ajaccio. Après l’heure de jeu, certains se lèvent, euphoriques, se retournent vers des journalistes incrédules, entraînent les autres spectateurs autour d’eux et laissent croire, à tort, à une bonne partie du stade que Toulouse avait égalisé à Ajaccio.

Quelques fumigènes sont mêmes craqués du côté du kop. Même le coach auxerrois, qui refusait d’avoir un œil sur le score de leurs adversaires, y a cru: « Lorsque le public a crié, on pensait sur le banc que Toulouse était revenu. Mais on y a pensé 5 minutes. J’ai un staff qui est obsédé par les adversaires, moi je suis concentré sur mon équipe et je ne connaissais pas le résultat à Ajaccio ».

Malgré cette fausse joie, pas de déception pour Jean-Marc Furlan qui s’attendait à ce scénario: « Je ne suis pas dupe, j’avais déjà préparé dans ma tête la victoire de ce soir puis les barrages. Dès le coup de sifflet final, j’avais déjà l’esprit au match de vendredi ».

« Une préférence pour ceux qui vont nous laisser gagner! »

Une trentaine de spectateurs sont descendus sur le terrain en direction des joueurs après le match, avant d’être rappelés a l’ordre par le speaker: la saison n’est pas finie! Dans moins d’une semaine, l’AJ Auxerre recevra donc le Paris FC (4e) ou Sochaux (5e), qui s’affronteront entre temps. Interrogé sur un potentiel adversaire préféré, l’entraîneur bourguignon a glissé en souriant: « J’ai une préférence pour ceux qui vont nous laisser gagner! Ça va être difficile, ce sont deux équipes antinomiques, mais qui sont toutes les deux difficiles à manœuvrer ».

Cette 38e journée n’était donc pour Abbé-Deschamps qu’une répétition générale de l’ambiance, une nouvelle fois bouillante, attendue vendredi prochain dans l’Yonne pour le playoff.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Auxerre #cru #mais #passera #par #les #playoffs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)