C’est une annonce qui a surpris tout le monde. En février dernier, Willy Sagnol était nommé sélectionneur de la Géorgie contre toute attente. L’ancien international français qui n’avait plus entraîné depuis son passage peu convaincant à Bordeaux (2014-2016), et après un intérim d’un match au Bayern Munich en 2017, a donc décidé de reprendre du service. Au micro de RMC, qu’il connaît bien pour y avoir été consultant jusqu’en février dernier, Willy Sagnol (44 ans) est revenu sur son choix de prendre les rênes de la Géorgie.

La suite après cette publicité

« Je pense que je fais partie de ces personnes qui ont été amenées à réfléchir pendant cette crise, sur nos envies, nos priorités, toutes ces choses-là. Et on va dire que le discours des dirigeants géorgiens m’a marqué. En plus, que ce soit le président ou le vice-président, ce sont d’anciens joueurs qui ont évolué en Bundesliga, à l’époque où j’y étais. (…) Je dirais que de travailler sur du moyen terme, c’est un petit peu un luxe dans le football. C’était vraiment ça que je cherchais, pas comme un projet que j’aurais pu prendre en France ou ailleurs, mais pour six-huit mois, où la seule certitude que tu as, c’est le jour où tu signes ton contrat. »

Footmercato