Interrogé par la BBC, Joe Willock a confié les problèmes qu’il rencontre sur les réseaux sociaux. Le nouveau joueur de Newcastle (21 ans) a expliqué être la cible de nombreux messages racistes et insultants chaque jour. Il refuse pour autant de quitter ces plateformes, pour ne pas couper le lien avec les « vrais supporters ».

C’est un fléau qui est apparu ces dernières années avec l’emergence des réseaux sociaux. De plus en plus de joueurs dénoncent les messages insultants et racistes qu’ils peuvent recevoir sur ces plateformes en ligne. Joe Willock, le milieu de terrain des Magpies, a abordé ce problème pour BBC Radio Newcastle.

« Cela fait très mal, même d’en parler »

Face à l’avalanche de messages offensants, Joe Willock a réfléchi à quitter les réseaux sociaux. « Si vous partez, vous perdez ce lien avec tous les merveilleux fans qui vous soutiennent tous les jours, estime le joueur anglais. Je ne pense pas que les réseaux sociaux se sont assez battus pour que nous fassions autre chose qu’essayer d’ignorer ces messages. J’ai l’impression que la seule chose qu’on peut faire de nos jours c’est d’ignorer. Cela arrive sur votre téléphone, ils peuvent vous envoyer ces choses dégoûtantes directement et ça fait mal. Cela fait très mal, même d’en parler. »

Recruté par Newcastle cet été, Willock (21 ans) arrive en provenance d’Arsenal. Il a signé un contrat de six ans avec les Magpies, où il était déjà prêté la saison dernière (8 buts en championnat). « Tous les jours, je reçois des messages. Des messages qui concernent ma couleur de peau, ou sur d’autres choses qui sont vraiment dégueulasses », dénonce-t-il.

S’il ne veut pas couper le lien avec « ses vrais fans » sur les réseaux sociaux, Willock encourage les plateformes à « intensifier » les démarches pour éradiquer ce problème. De nombreux joueurs de Premier League se sont déjà exprimés au cours des derniers mois sur le sujet. Une campagne nationale a même été mise en place le temps d’un week-end, avec un boycott des réseaux sociaux de la part des clubs. Mais rien ne semble vraiment changer malgré ces premières actions symboliques.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Willock #dénonce #des #messages #racistes #quotidiens #sur #les #réseaux

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)