Grâce à un doublé de Vinicius, le Real Madrid a dominé une équipe de Liverpool qui s’est rebellée trop tardivement, en quart de finale aller de la Ligue des champions (3-1). Un but tardif de Phil Foden a sorti Manchester City d’un mauvais pas contre le Borussia Dortmund (2-1).

Real Madrid-Liverpool: 3-1

(Vinicius 27e et 65e, Asensio 36e – Salah 51e)

C’était sa soirée ! Très critiqué pour son manque d’efficacité depuis qu’il est à Madrid, Vinicius a répondu dans ce registre qui lui fait tant défaut, contre Liverpool (3-1). Le feu follet brésilien a ouvert le score en première période (27e) et redonné un peu plus d’ampleur au score en seconde (65e), alors que Liverpool était revenu avec de bien meilleures intentions sur le terrain, récompensées par ce but de Mohamed Salah (51e).

Complètement pris par l’intensité et le rythme imposés par les Madrilènes, les Reds n’ont pas existé dans le premier acte, offrant même le second but à Asensio sur un plateau avant la pause (36e). Un handicap au score trop lourd à supporter malgré une belle réaction qui se sera donc révélée insuffisante. Trois ans après leur dernière confrontation, en finale de la compétition, le Real Madrid a encore pris le meilleur sur Liverpool.

Manchester City-Borussia Dortmund: 2-1

(De Bruyne 19e, Foden 90e – Reus 84e)

C’est l’éternel problème de Manchester City, qui a beau s’appuyer sur une écrasante possession pour se procurer un maximum d’occasions, quand l’efficacité n’est pas au rendez-vous, personne n’est à l’abri. Heureusement pour les joueurs de Guardiola, Phil Foden a eu la bonne idée de surgir en fin de match (90e), face à Dortmund (2-1), pour conjurer le sort de cette équipe, qui ne s’est encore jamais qualifiée pour les demi-finales avec le coach espagnol à sa tête.

La rencontre avait pris une tournure dramatique pour les Citizens après l’égalisation de Marco Reus, qui résistait dans la surface pour placer une frappe imparable (84e). La maîtrise était pourtant du côté de Manchester City depuis l’ouverture du score de Kevin De Bruyne en première période (19e). Plombé par son manque d’efficacité, mais porté par l’international belge, impliqué sur les deux buts, City a su forcer la décision dans le final.

Source de l’article, 2021-04-06 23:59:04