S’exprimant sur France Bleu Paris, le maire de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), Olivier Dosne, a promis d’écrire au Paris Saint-Germain pour lui proposer une solution pour son futur stade.

Du Bois de Boulogne au Bois de Vincennes: et si le PSG délaissait le Parc des Princes pour installer son futur stade à Joinville-le-Pont ? Réagissant à l’actualité entourant le club, et à ce bras de fer qui oppose le PSG à la mairie de Paris concernant la vente du Parc des Princes, le maire de la commune de Joinville, Olivier Dosne (LR), invité de France Bleu Paris ce lundi matin, en a fait la proposition.

« J’ai un emplacement qui me fait rêver depuis longtemps, c’est de couvrir la travée d’autoroute qui va de l’hippodrome à notre stade Jean-Pierre Garchery, on reste sur Paris et un peu comme le parc des Princes, il faudrait recouvrir le périphérique », a-t-il expliqué sur France Bleu. « Mais il faut que ce soit un projet écologique, il faudrait alors récupérer en terme de parking l’hippodrome de Vincennes qui est tout aménagé et en surface, il n’y aurait donc pas besoin d’en faire un. On pourra venir en RER A à l’arrêt de Joinville-le-Pont tout en restant à Paris. »

« Je vais écrire au club »

Olivier Dosne assure qu’il a la « superficie nécessaire » pour accueillir l’enceinte dont rêve le président Nasser Al-Khelaïfi, à condition bien sûr que le club déménage dans les années à venir. Autre atout de cette candidature spontanée, et pas des moindres à ses yeux, « le Val-de-Marne ». Très dynamique, « il est en train d’attirer une population parisienne, il ressuscite, et ce département mérite à sa porte un grand équipement », estime l’élu. « Je vais écrire au club, promis », jure Olivier Dosne. Le club évoquait la possibilité d’investir le Stade de France ou l’hippodrome de Saint-Cloud, il possède désormais une autre alternative.

Nasser Al-Khelaïfi et Anne Hidalgo la maire de Paris se livrent une guerre médiatique par médias interposés, chacun des deux campant sur ses positions depuis le début de cette crise ouverte, la situation est plus brouillée que jamais et aucune porte de sortie raisonnable n’émerge à l’horizon. Ce week-end, le club de la capitale a vertement réagi aux affirmations d’Anne Hidalgo assurant que le Parc des Princes « ne sera pas vendu ».

Le Paris Saint-Germain refuse d’engager les travaux d’agrandissement du Parc des Princes qu’il juge nécessaires pour son rayonnement tant qu’il n’en est pas le propriétaire. Sauf que la vente n’a jamais été l’option envisagée par la Ville. « Le Paris Saint-Germain est maintenant obligé de trouver des options alternatives pour relocaliser le club, privant Paris d’un investissement majeur pour son attractivité, a regretté un porte-parole du club. Ce n’est pas l’issue que le club, ni ses supporters, espérait. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #maire #dune #commune #dIledeFrance #propose #emplacement #pour #construire #nouveau #stade

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)