Furieux après le refus de l’arbitre d’accorder son but en toute fin de match contre la Serbie (2-2, qualifications pour le Mondial 2022), Cristiano Ronaldo a jeté son brassard de capitaine sur la pelouse. Un geste que n’accepte pas Fernando Meira, ancien international portugais.

La réaction épidermique de Cristiano Ronaldo contre la Serbie, samedi (2-2, qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar), fait grincer quelques dents. Furieux après la décision de l’arbitre de refuser son but en toute fin de rencontre alors que le ballon avait pourtant bien franchi la ligne, l’attaquant de la Juve a jeté son brassard de capitaine sur la pelouse au coup de sifflet final.

Si le quintuple Ballon d’Or a été épargné par la presse portugaise ce dimanche matin, d’autres ont beaucoup moins apprécié son geste, à l’image de Fernando Meira. “La réaction de Cristiano est naturelle mais n’est pas acceptable pour un capitaine de sélection”, a jugé l’ancien défenseur international portugais (52 sélections entre 2000 et 2008), dans des propos rapportés par Record. “Il ne peut pas balancer son brassard au sol et se diriger vers les vestiaires alors que le match se poursuit.” Si Cristiano Ronaldo n’a en réalité pas quitter le terrain avant la fin de la rencontre, il avait fait mine de le faire quelques instants avant.

“Il doit donner l’exemple”

“Ce n’est pas acceptable pour un joueur de son importance”, insiste le joueur notamment passé par Stuttgart. “Je comprends sa frustration et je lui donne raison parce que son but était valable mais les arbitres doivent prendre des décisions, sans VAR, et il doit donner l’exemple. Et celui de ce soir n’est pas à suivre.”

Samedi, après la rencontre, Cristiano Ronaldo avait tenté d’expliquer son attitude dans un message posté sur les réseaux sociaux. “Être capitaine de l’équipe du Portugal est l’une des plus grandes fiertés, l’un des plus grands privilèges de ma vie, note CR7. Je donne tout et donnerai toujours tout pour mon pays. Cela ne changera jamais. Mais il y a des moments difficiles à gérer, en particulier quand nous avons le sentiment que toute une nation est touchée. Relevons la tête pour faire face au prochain défi maintenant. Allez le Portugal.”

Source de l’article, 2021-03-28 09:11:01