Mauricio Pochettino a rejoint le PSG il y a tout juste un an. Depuis, l’entraîneur parisien a diffusé une impression mitigée avec peu de titres, du flou sur un possible départ mais un bon bilan comptable cette saison.

Peu de titres

Mauricio Pochettino a vécu un Noël 2020 excitant en étant nommé le 24 décembre, à la place de Thomas Tuchel, démis de ses fonctions malgré une dernière victoire contre Strasbourg (4-0). Il succédait à l’Allemand quelques mois après la première finale de Ligue des champions du club. Pas facile mais l’Argentin a décroché le premier titre de sa carrière d’entraîneur quelques jours plus tard en s’adjugeant le Trophée des champions. Il a ajouté la Coupe de France à sa très légère collection. Une maigre consolation après avoir perdu le titre en Ligue 1 aux dépens de Lille, et l’élimination en demi-finales de la Ligue des champions. Il a aussi déchanté lors du Trophée des champions 2021 face à Lille (1-0).

Des rumeurs de départs

En un an, Mauricio Pochettino a déjà fait l’objet de rumeurs de départ très insistantes à deux moments distincts. Tottenham, son ancien club (2014-2019) s’est ainsi montré très pressant l’été dernier alors que le club londonien cherchait un successeur à José Mourinho. La presse anglaise a multiplié les articles en précisant que des contacts avaient été établis. Les échos étaient différents en France, notamment vu du PSG et Pochettino a largement participé à entretenir le doute. Le Real Madrid s’est aussi penché sur le technicien avant de nommer Carlo Ancelotti. Il est finalement resté dans la Capitale. Un départ de Paris a encore agité l’actualité à l’automne quand Manchester United a viré Ole Gunnar Solskjaer. Là encore, Pochettino a entretenu le doute. Il reste en place mais Paris réfléchirait à son potentiel remplaçant l’été prochain.

Un style de jeu pas emballant, mais un bilan comptable inattaquable cette saison

Ce PSG laisse un drôle de goût en bouche. Large leader du championnat, Paris est inattaquable d’un point de vue comptable avec 93 points décrochés en 2021 en championnat, une qualification en 8es de finale de la Ligue des champions et 16es de la Coupe de France. Mais Paris ne séduit pas sur le terrain et s’en remet à Kylian Mbappé, encore monstrueux. Cette équipe agace, joue par à coups et force souvent la décision en fin de match. « Techniquement, tactiquement, il n’y a rien, peste Daniel Riolo, journaliste dans l’After sur RMC. Tu es en présence de joueurs qui n’en ont rien à cirer. Le niveau était lamentable contre Lorient, et c’est pareil depuis le début de l’année. » Aucun style ne se dégage malgré quelques éclairs sur le terrain du Barça (1-4) et du Bayern (2-3) la saison dernière en Ligue des champions.

La difficile gestion des superstars

La nomination de Mauricio Pochettino sur le banc du PSG s’accompagnait d’une incertitude sur sa capacité à gérer un vestiaire chargé de superstars aux egos peut-être moins dociles que ceux des joueurs de Tottenham qu’il avait façonnés à sa manière de jouer. Depuis sa nomination, Paris a signé une mercato complètement fou avec d’autres arrivées de méga cracks du football mondial comme Lionel Messi et Sergio Ramos. Les débuts du septuple Ballon d’or ont d’ailleurs été mouvementés avec une bouderie publique de la Pulga au moment d’être remplacé contre Lyon. Le technicien a une sorte d’obligation politique d’aligner toutes ses étoiles et son trio Neymar-Messi-Mbappé quand il est disponible, même s’il n’a pas encore réussi à créer une complicité technique. Pochettino a aussi dû composer avec le recrutement de Gianluigi Donnarumma, comme concurrent de Keylor Navas, très performant et apprécie du vestiaire. Il n’a pas établi de hiérarchie et joue la carte de l’alternance dans le but. Mbappé a récemment assuré que Pochettino savait se faire respecter des stars en se montrant franc avec elles.

Une communication crispante

Mauricio Pochettino n’est pas franchement un bon client des médias. L’entraîneur du PSG maîtrise parfaitement sa communication en s’efforçant à donner les réponses les plus lisses possibles. Malgré tout, des petites phrases de l’Argentin auraient un brin agacé la direction. Comme celle sur le style de jeu de son équipe. « On n’est pas venus nous chercher pour bâtir un projet, en nous demandant de quoi on avait besoin pour développer nos idées, ou ce qu’on aime, avait-il lâché dans L’Equipe en novembre. On est arrivés ici pour nous adapter et pour gagner, avec la structure et les caractéristiques des joueurs qui sont là. C’est très différent. On est là pour développer les idées du PSG, pas pour développer nos idées définies, lesquelles nécessiteraient de bâtir avec les éléments selon nous nécessaires à ces idées. » Une manière, sans le dire clairement, de regretter un recrutement imposé par ses dirigeants.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #après #son #arrivée #quel #est #bilan #Pochettino

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)