Les nombreux sorties médiatiques de Jean-Michel Aulas ne passent pas. Au micro d’Europe 1, Nicolas Holveck, nouveau président exécutif du Stade Rennais, a invité le président de l’OL à respecter l’arrêt de la saison 2019-2020 de Ligue 1 décidé par le gouvernement et la Ligue de football professionnel.

“Aujourd’hui, ce n’est même plus un débat, la situation est très claire, il y a 19 clubs qui ont admis la décision de l’Etat, quand bien même on ne peut l’admettre, on ne peut que la constater et mettre en œuvre pour arrêter le championnat”, a-t-il souligné.

“Encore une fois, cette décision émane du président de la République. On est républicains et on accepte la décision du président, ce n’est plus la peine d’en parler”, a insisté celui qui a pris la succession en mars dernier d’Olivier Létang aux commandes de Rennes. Il s’exprimait ici au nom de Première Ligue, syndicat qui regroupe la plupart des clubs de l’élite. Avec Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de Saint-Etienne, et Loïc Féry, patron du FC Lorient, Holveck a tenu une conférence de presse ce dimanche pour évoquer le rôle Première Ligue et les décisions prises ces derniers jours par les instances du football français.

Caïazzo: “Aulas peut parler, mais la messe est dite”

Caïazzo et Féry en ont aussi profité pour commenter les récentes déclarations d’Aulas. “Nous sommes tous d’accord pour dire que si Jean-Michel Aulas devenait Premier ministre, ce serait une bonne chose pour le football. Mais actuellement, nous n’avons pas d’autres choix que d’écouter le gouvernement. Jean-Michel Aulas peut parler, c’est son droit le plus strict, mais la messe est dite. Il faut l’accepter”, a lancé Caïazzo. Féry a lui affirmé qu’Aulas parlait “au nom de son club et non du football français”. “Il faut rappeler que les décisions ont été prises à l’unanimité”, a-t-il appuyé.

Comme son homologue amiénois Bernard Joannin, Aulas déplore l’arrêt de la saison de Ligue 1 et est passé aux actes en déposant deux recours. Via un communiqué publié dimanche soir, l’OL a réagi à la conférence de presse de Première Ligue en expliquant “que le football français est actuellement dans la mauvaise direction mais que ce n’est peut-être pas trop tard pour essayer d’imaginer, au regard de ce qui se passe partout en Europe, quelque chose qui soit cohérent tant sur le plan politique que sanitaire et sportif”.



Source de l’article, 2020-05-11 12:12:02

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link