Sous les yeux de sa recrue brésilienne Luis Henrique et les 1.000 spectateurs autorisés, l’Olympique de Marseille s’est encore sauvé en fin de match. Comme contre le Losc la semaine passée, le club phocéen a arraché le nul face au FC Metz (1-1), dans le cadre de la cinquième journée du championnat. Cette fois, le héros s’appelle Morgan Sanson.

>> Abonnez-vous à l’offre RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

À domicile, face au 17e de Ligue 1 qui sortait tout juste d’une première victoire cette saison (sur le fil face à l’avant-dernier), André Villas-Boas a donc fait jouer son équipe avec un bloc bas et attentiste pour mieux contrer. Loin d’être inédite, la recette a précédemment porté ses fruits. Mais sans le rendement du Dimitri Payet de la saison passée et en dépit d’une domination statistique, elle continue de donner cette impression que le match peut basculer dans un sens comme dans l’autre à tout moment.

Benedetto, pas loin d’un but de l’année

Peu plaisante à regarder, la première période a tout de même donné lieu à des situations de part et d’autre. Marseille y a cru avec Dimitri Payet (16e) et, surtout, avec un retourné acrobatique de Dario Benedetto passé juste au-dessus du cadre (38e). Metz a aussi su mettre la défense phocéenne en alerte, notamment par l’intermédiaire d’Ibrahima Niane (21e, 38e). 

L’OM a semblé légèrement plus dynamique au retour des vestiaires, mais les situations ont pourtant été nettement moins franches. En méforme, Florian Thauvin a pêché dans le dernier geste (55e) et dans certaines prises de décision.

Marseille puni par Niane

Puis à force de se contenter d’un apathique faux rythme, les Marseillais se sont endormis quand Mathieu Udol a débordé sur le côté gauche et pris tout son temps pour déposer un centre parfait sur la tête d’Ibrahima Niane. Libre de tout marquage entre Duje Caleta-Car et Yuto Nagatomo, l’attaquant sénégalais a semblé si facile pour ouvrir le score face à un Steve Mandanda impuissant (71e). C’est son troisième but de la saison, après son doublé contre le Stade de Reims.

La réaction tactique d’André Villas-Boas, avec les entrées de Saif-Eddine Khaoui et Valère Germain, le sauveur du point à Lille, ne donne rien dans l’immédiat. Il a même fallu un retour express d’Hiroki Sakai puis une parade réflexe de Steve Mandanda pour éviter le 2-0 dans les derniers instants. “Après le but, on dort un peu”, racontera après Morgan Sanson qui, profitant de largesses défensives étonnantes de la part des Messins à la retombée d’un corner, est parvenu à égaliser sur un service de Nemanja Radonjic (90e+5). Un scénario qui fait perdre deux points à Metz, qui en avait déjà perdu un de la sorte à Paris.

L’OM évite donc une deuxième défaite en championnat cette saison, mais conclut sa série de trois matchs consécutifs à domicile sans la moindre victoire. Le prochain match est prévu à l’extérieur et pas n’importe où: à Lyon, dimanche 4 octobre.



Source de l’article, 2020-09-26 11:05:19

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link