Le PSG s’est imposé 4-2 sur la pelouse de Brest, ce vendredi soir dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Toujours sans Messi, le club de la capitale a pu compter sur un but de Mbappé, mais aussi un coup de canon de Gueye et un lob de Di Maria. En face, Faivre a délivré une splendide passe décisive.

Trois matchs, trois victoires. En ouverture de la troisième journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain est allé à Francis-Le-Blé pour s’imposer 4-2 contre le Stade Brestois. Toujours sans plusieurs de ses vedettes, dont Lionel Messi qui est rentré à Barcelone pour le week-end, le club de la capitale a sans surprise dominé la rencontre. Mais comme lors de ses deux premières sorties, il s’est fait peur à plusieurs reprises.

Le Paris Saint-Germain est en effet encore en rodage. S’il a assurément été repondu possible par une somptueuse passe décisive en talonnade de Romain Faivre, le but de Franck Honorat (40e, 2-1) a mis en lumière les limites défensives du 4-4-2 losange de Mauricio Pochettino.

Paris s’expose

Pour une équipe à plus de 70% de possesion, le vice-champion de France a sans doute subi trop de contres adverses, en particulier lors de la première période. Comme constaté par les Troyens et les Strasbourgeois avant eux, les Brestois ont su se procurer des situations dangereuses en faisant en sorte de passer au plus vite le premier rideau défensif. Ils ont aussi profité des carences du central Abdou Diallo au poste de latéral gauche. Cet équilibre précaire du PSG est plutôt inquiétant pour son coach argentin, alors même que Lionel Messi et Neymar n’ont pas encore intégré le onze titulaire.

Offensivement, le PSG n’est pas spécialement plus brillant. Il n’a évidemment aucun mal pour tenir le ballon, en particulier face à un adversaire de ce standing. Mais les mouvements autour du porteur de balle sont souvent très timides. Le tableau n’est évidemment pas tout noir: l’international marocain Achraf Hakimi a encore démontré son bel apport sur le côté droit. C’est un de ses nombreux appels de balle qui a amené le premier but de la saison de Kylian Mbappé, qui a surgi à toute vitesse pour placer un coup de casque (36e, 2-0).

Donnarumma remplaçant

Avant lui, Ander Herrera avait provoqué la chance avec une belle reprise de volée pour ouvrir le score (23e, 1-0). Mais Idrissa Gueye a fait mieux, avec un boulet de canon de plus de 35 mètres pour remettre le club de la capitale à l’abri (73e, 3-1). C’était sans compter sur un nouveau contre breton, que Steve Mounié est allé conclure avec une frappe entre les jambes de Keylor Navas (85e, 3-2). Une image qui ne manquera pas d’alimenter les débats sur la concurrence avec le champion d’Europe italien Gianluigi Donnarumma, présent dans le groupe pour la première fois, mais laissé sur le banc de touche.

Angel Di Maria, entré en fin de match, a finalement clos le spectacle, avec splendide ballon piqué au-dessus de Marco Bizot (90e, 4-2). Ce qui a aussi enteriné un troisième match sans victoire pour le Stade Brestois, qui avait concédé deux nuls 1-1 contre Rennes et l’OL. Leur prochain match est prévu à Strasbourg, le 29 août. Quelques heures après, le PSG sera à Reims. Enfin avec Messi?



Source link
rmcsport.bfmtv.com #sans #Messi #Neymar #Paris #fait #plein #malgré #une #défense #encore #fébrile

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)