Manchester City s’est imposé face à Dortmund, mardi, en quart de finale aller de la Ligue des champions (2-1). Un match durant lequel Erling Haaland est resté muet, même si l’attaquant du Borussia a fait parler sa puissance de manière spectaculaire lors d’un duel avec Ruben Dias.

Ses stats sont toujours aussi dingues. Même si elles sont en légère baisse depuis quelques semaines. Après une fenêtre internationale lors de laquelle il n’a pas trouvé la faille avec la Norvège, Erling Haaland est resté muet dans l’antre de Manchester City, mardi, en quart de finale aller de Ligue des champions (2-1). Comme lors de la reprise de la Bundesliga, le week-end dernier, contre Francfort. Ça n’empêche pas le phénomène de 20 ans d’afficher 33 buts en 33 apparitions cette saison (toutes compétitions confondues). Et ça ne l’a d’ailleurs pas empêché de se montrer sur la pelouse de l’Etihad Stadium.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en exclusivité la Ligue des champions

L’attaquant du Borussia, qui avait frappé quatre fois contre Séville au tour précédent en deux matchs, s’est changé en passeur décisif sur l’égalisation de Marco Reus. Mais il s’est surtout signalé par sa puissance dévastatrice dans le jardin des Skyblues. Ruben Dias en fait les frais au retour des vestiaires. Bien lancé en profondeur, Haaland s’est mis en action pour prendre de la vitesse, avant de venir disputer un duel avec le défenseur portugais. Épaule contre épaule. Et la lutte n’a pas duré bien longtemps…

L’arbitre assistant lui a demandé un autographe

Battu par la force physique de son adversaire, l’ancien du Benfica n’a pas pu résister. Il est rapidement tombé par terre au contact de la machine scandinave. Au final, Haaland n’a pas réussi à conclure du gauche en entrant dans la surface. Mais l’action a marqué les esprits.

A commencer par celui de Ruben Dias, qui a de quoi redouter ses retrouvailles avec l’avant-centre du Borussia lors du match retour, mardi prochain au Signal Iduna Park (21h sur RMC Sport). Et peut-être aussi celui de l’un des arbitres assistants, qui est carrément venu demander un autographe à Haaland après la rencontre. De quoi créer un certain malaise dans le couloir menant aux vestiaires.

Source de l’article, 2021-04-07 09:00:18