Dans une interview accordée au journaliste Piers Morgan, Cristiano Ronaldo s’en prend durement à Manchester United et balance notamment sur ses jeunes coéquipiers. Il déplore leur manque d’exigence et de professionnalisme.

Opération règlement de comptes. Dans une interview accordée au journaliste britannique Piers Morgan, dont la première partie a été diffusée mercredi, Cristiano Ronaldo se lâche comme rarement. Sans filtre, il s’en prend surtout à Manchester United, se paie Erik ten Hag mais aussi Ralf Rangnick et dénonce l’attitude des dirigeants mancuniens à son égard. Bref, tout le monde ou presque en prend pour son grade. Le quintuple Ballon d’or, 37 ans, tacle aussi la nouvelle génération de footballeurs. A ses yeux, ses jeunes coéquipiers à MU n’ont pas la même exigence que leurs aînés.

>> L’affaire Ronaldo à Manchester United: les infos en direct

« Les jeunes ne souffrent pas »

« Je ne pense pas qu’ils manquent de respect aux joueurs expérimentés, ce n’est pas le mot, mais ils vivent à une autre époque, la mentalité n’est pas la même. Ils obtiennent les choses plus facilement, ils ne souffrent pas. Ce n’est pas la même faim. Et ce n’est pas seulement le cas à Manchester United, c’est pareil dans toutes les équipes et dans tous les championnats. Les jeunes maintenant, ils ne sont pas comme ma génération. Mais nous ne pouvons pas leur en vouloir car cela fait partie de la vie, vous savez. C’est une nouvelle génération, avec des nouvelles technologies pour les distraire… », lance le Portugais, qui s’apprête à disputer la Coupe du monde au Qatar.

« Tout ça ne me surprend pas. Ils écoutent d’une oreille et ça ressort de l’autre. Mais c’est dommage parce qu’ils ont les meilleurs exemples sous les yeux. Pour moi, c’est un peu bizarre, parce que je me souviens que quand j’avais 18, 19, 20 ans, je regardais toujours les meilleurs joueurs comme Van Nistelrooy, Ferdinand, Roy Keane, et Giggs. C’est pourquoi j’ai eu succès et cette longévité. Parce que je prends soin de mon corps, de ma mentalité, de ma tête, parce que je vois ces gars et j’apprends d’eux », poursuit-il. Ronaldo l’assume, il se considère comme « un exemple » et estime que les jeunes sont loin d’attendre son niveau de professionnalisme.

Ronaldo épargne Dalot

« Je ne suis pas le genre de gars qui aime donner des conseils car je préfère être un exemple. Parce que je suis un exemple. Je suis là tous les matins et je fais les mêmes choses. Je suis probablement le premier à arriver et le dernier à partir. Je pense que les détails parlent d’eux-mêmes. C’est pourquoi je dis que j’aime donner l’exemple. Certains me suivent, d’autres pas vraiment. Certains s’en foutent. Mais à mon avis, ils n’auront pas de longues carrières. Beaucoup de gens de ma génération jouent jusqu’à 36, 37 ans, mais pour eux ce ne sera pas le cas », insiste Ronaldo.

Avant de lâcher tout de même quelques bons points : « A Manchester United, je peux citer (Diogo) Dalot, il est jeune (23 ans), mais est très professionnel et je ne doute pas qu’il aura une longévité dans le football parce qu’il est jeune, il est intelligent et très professionnel. Il y a aussi (Lisandro) Martinez (24 ans), Casemiro qui a la trentaine (30 ans), mais je dirai Dalot. » Coéquipier de CR7 en club comme en sélection, le latéral droit devrait apprécier le compliment…



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Ronaldo #tacle #sévèrement #ses #jeunes #coéquipiers #mais #épargne #certains #joueurs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)