La suite après cette publicité

Une polémique de plus. Depuis plusieurs mois maintenant, le FC Barcelone enchaîne les problèmes sportifs comme extrasportifs. Dimanche, El Mundo a lâché une petite bombe en dévoilant tous les détails du contrat en or massif de Lionel Messi. Un bail signé en 2017 et qui devait permettre à La Pulga de gagner 555 237 619 euros au total, soit 75 millions d’euros par année. Des sommes astronomiques, sans compter d’autres bonus éventuels. La divulgation de ce contrat a forcément fait grand bruit en Espagne et en Catalogne, où le cas Messi demeure toujours sensible. En fin de contrat en juin prochain, l’Argentin n’a pas prolongé et pourrait partir.

Koeman joue les pompiers de services

Et ce nouvel épisode pourrait faire pencher la balance dans son esprit puisque son contrat est censé être confidentiel, comme pour les autres joueurs. D’ailleurs, le numéro 10 du Barça aurait décidé d’attaquer El Mundo en justice suite à cet article. Au Barça, la consternation règne également alors que la chasse à la taupe aurait été lancée. Pointé du doigt, Josep Maria Bartomeu, ancien président du club culé, s’est défendu et a défendu l’Argentin. Mais sa voix ne compte plus vraiment puisqu’il n’occupe plus de fonction officielle. C’est donc Ronald Koeman qui s’est chargé de faire le porte-parole d’un club qui attend toujours d’avoir un nouveau président.

«J’ai déjà dit à plusieurs reprises que cela ne me dérangeait pas d’être un porte-parole, mais je suis l’entraîneur, qui est une figure très importante dans un club. Ce n’est pas une pression supplémentaire. Je connaissais le poste pour lequel je venais. Ce qui s’est passé dans le club avec la situation du Covid, j’étais au courant. Mais pas de ce qui se passe maintenant. Nous espérons avoir un nouveau président bientôt. Il faut attendre le 7 mars. C’est un travail difficile, mais j’aime le travail, l’équipe, les gens, le club, et je ne m’inquiète pas pour mon travail, nous verrons ce que l’avenir nous réserve».

La chasse à la taupe est ouverte

C’est donc sans problème qu’il a décidé de voler au secours de Lionel Messi après ce nouveau scandale. «Tout d’abord, je pense que c’est quelque chose d’absurde que vous parliez de ce sujet depuis trois ou quatre jours. L’équipe et Leo ont répondu de la manière que j’aime, c’est-à-dire en essayant de laisser les choses parues dans la presse de côté et de se concentrer sur le match et le jeu, et je suis très content de l’équipe, de la façon dont nous travaillons». Le coach comme le vestiaire barcelonais sont à fond avec Messi.

«En général, s’il y a une chose ou un sujet qui blesse un joueur, je crois qu’en tant qu’entraîneur, avec mon staff, l’équipe, les joueurs, nous protégeons et défendons le joueur. C’est le plus important. Mais pas spécialement dans ce cas. En général, quand les choses sortent, on peut être plus unis dans le vestiaire». Mais Koeman doit aussi composer avec un club qui bat de l’aile et où la chasse aux sorcières a été lancée. «Cela peut arriver et cela peut venir de nombreux endroits. Il y a toujours de la compétition dans les grands clubs. Il y a toujours des gens de l’extérieur, avec des amis à l’intérieur, mais en tant qu’entraîneur, je défendrai mes joueurs et le club. Les fuites comme celle-ci ne sont pas bonnes et sont mal intentionnées». Le message est passé !

Footmercato

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link